Football Le remplaçant de Semmeling à La Louvière est à pied d'oeuvre

LA LOUVIÈRE Arrivé sur la pointe des pieds, le successeur de Semmeling à la tête des espoirs, Eric Nuez Soriano, prend ses repères dans le Centre: «Je suis né à Schaerbeek où je réside (NdlR: comme Ferrera). Gradué en électromécanique, je travaille sur le site de Solvay comme technicien de laboratoire dans l'automobile où, à la suite d'une restructuration, je perdrai mon emploi en juin 2006.»

À la lecture de cette présentation succincte, il y a de quoi s'étonner de retrouver cet homme d'origine espagnol (29 ans) à la tête des espoirs. Après le détail de sa relation avec le football, on comprend mieux: «Je suis un passionné. En tant que joueur, j'ai effectué une tournée des clubs bruxellois: Racing Jet Bruxelles, Wavre, Red Star Evere, RWDM et Anderlecht où j'ai terminé mes classes de jeunes. J'ai alors intégré le noyau A du FC Atlas, comme défenseur central ou back droit, que coachait Étienne Delangre. À 19 ans, un accident à l'entraînement a bousillé mon genou et toutes mes tentatives de rejouer n'ont jamais abouti.»

Mais le virus le rattrapa rapidement: «Après mes études, pour faire plaisir et suivre mon neveu, j'ai entraîné à Borgt où le coach principal m'a conseillé de suivre les cours d'entraîneurs. Après avoir décroché mon diplôme Uefa B (NdlR: il entamera l'an prochain la session pour passer au A, après une période qu'il qualifie de recul nécessaire par rapport à cet apprentissage), j'ai été à Anderlecht pour m'occuper des -8, puis des -10 ans. Ensuite, un concours de circonstances m'a amené au Tivoli où j'avais posé ma candidature. J'ai rencontré Chris Benoit lors d'examens au Heysel et nous avions plus ou moins la même vision de la post-formation.»

Ce qui l'a amené à combler l'organigramme des Loups où il distille ses séances en même temps que les -19 ans de Raymond Lammens: «Je ne me fixe pas d'objectifs mais pas de limites non plus. Je donnerai le maximum pour faire progresser ce noyau composé de jeunes du club. J'ai la chance de travailler avec M. Ferrera qui est exemplaire et dont j'ai beaucoup à apprendre.»

© Les Sports 2005