Football Lionel Messi a raté un penalty qui aurait dû offrir la victoire à l’Argentine.

Après le show Cristiano Ronaldo, il était attendu au tournant. Mais cette fois, Lionel Messi n’a pas pu répondre au Portugais. S’il n’a pas sorti un mauvais match (difficile de jouer contre une défense si regroupée), l’Argentin n’a pas assuré au moment le plus important. Ce penalty obtenu à la 63e minute, La Pulga ne pouvait pas le rater. Mais il est pourtant devenu le troisième Argentin à rater sa tentative en Coupe du Monde, après Partenoster (1930) et Ariel Ortega (2002). Alors que sa sélection éprouvait toutes les peines à contourner le mur défensif dressé par l’Islande, Messi a manqué une occasion en or de lancé son Mondial (et s’enlever un peu de pression des épaules)…

"Il y a l’amertume de ne pas être en mesure de donner les trois points parce que je pense que nous le méritions, a dit Messi. Ils ne voulaient pas jouer non plus. Nous n’avions pas d’espaces pour les mettre en difficulté. Ils fermaient bien les espaces. Nous méritions de gagner et nous ne nous attentions pas à commencer la compétition avec un point."

Parce qu’une victoire aurait fait du bien à l’Argentine et à Messi. Mais malheureusement pour La Pluga, un grand Hannes Halldorsson s’est dressé devant lui.

"C’était un grand moment pour moi", a déclaré le gardien qui a été élu homme du match. "C’est un rêve qui se réalise. Notre première rencontre de Coupe du Monde, contre une des meilleures équipes de la planète, qui peut compter sur un des meilleurs joueurs de tous les temps. Mais j’avais fait des devoirs. Parce que je savais que cela pouvait arriver. J’ai regardé beaucoup de penalties frappés par Messi. J’ai aussi analysé ce que je faisais personnellement lorsque je dois tenter d’arrêter une tentative. Mais les Argentins l’ont certainement fait aussi."

Sauf que son plan a mieux fonctionné. Et que contrairement à Messi, il n’avait sans doute rien à perdre. "C’était une situation inconfortable pour lui parce que l’Islande a joué de manière très défensive, a dit Jorge Sampaoli. Il n’a pas pu trouver les espaces dont il a besoin. Mais nous devons croire en nous-mêmes. Nous avons ce qu’il faut pour gagner."

Reste à voir si Messi prendra encore ses responsabilités si l’Argentine obtient un nouveau penalty. Jorge Sampaoli aurait-il le cran pour lui dire de laisser la place à un autre ? Il pourrait être tenté de demander à Sergio Agüero de tirer. L’attaquant est le tireur attitré de Manchester City et son taux de conversion est supérieur à celui de Messi (81 % et 76 %). Mais il serait étonnant que La Pulga laisse sa place à son équipier…


Ses quatre gros ratés...

Copa America : Argentine - Chili : 0-0 tab 2-4 / 2016 

C’est sans doute le raté qui lui est revenu en tête ce samedi. Il y a deux ans, Lionel Messi a perdu la troisième finale de sa carrière avec l’Argentine lors d’une séance de tirs au but. Messi avait été le premier à frapper, mais il avait manqué sa tentative et entraîné la défaite de son équipe. Il avait ensuite arrêté provisoirement sa carrière internationale. 

Ligue des Champions: Barcelone - Chelsea : 2-1 / 2012 

Lors de ce match retour des demi-finales de la C1 (le Barça avait perdu 2-0 à l’aller), Messi pouvait remettre son équipe dans la course à la qualification en début de seconde période. Mais, alors que le score était de 2-1, il a tiré sur le poteau du but de Petr Cech. Au final, le score n’a plus bougé et Chelsea s’est qualifié pour la finale, qu’il a remportée… aux tirs au but face au Bayern Munich. 

Supercoupe d’Espagne: Barcelone - Atletico : 0-0 / 2013 

Après avoir obtenu un bon partage 1-1 lors de la manche aller, le Barça a eu toutes les peines du monde à inscrire un but contre l’Atletico. En toute fin de rencontre, Messi a pourtant eu l’occasion d’assurer la victoire, mais il a manqué sa tentative face à Thibaut Courtois, en frappant sur la transversale (88e). Malgré tout, les Catalans ont remporté le trophée au final. 

Copa del Rey: Espanyol - Barcelone: 1-0 / 2018

En ratant son penalty le 18 janvier dernier, Lionel Messi avait mis fin à une série de 29 rencontres sans défaite de Barcelone, toutes compétitions confondues. Mais surtout, c’était déjà la troisième fois qu’il ratait un penalty (en six tentatives) cette saison. Le Barça avait perdu la manche aller des quarts de finale contre son grand rival. Mais il s’était imposé au retour 2-0.