C1 Le nombre de Belges expatriés disputant la C1 pourrait exploser cette saison.

Ils sont pour l’instant 12. Le mercato va peut-être en pousser certains vers d’autres horizons avant le tirage au sort de la phase de groupes le 27 août prochain. Mais le nombre de Belges expatriés amener à disputer la Ligue des Champions a davantage de chance de tendre vers l’augmentation.

Plus que jamais, le record établi lors de la saison 2013-14, avec 14 joueurs sur la ligne de départ, est parti pour être battu.

En plus de Marouane Fellaini et d’Adnan Januzaj avec Manchester United, quatre autres de nos compatriotes sont en lice lors des barrages. Et la possibilité de les voir passer l’obstacle est bien réelle. État des lieux.

Boyata, mister Europe

L’actuel meilleur buteur de la campagne européenne du Celtic Glasgow n’est pas un attaquant. Encore moins un milieu de terrain. Il joue défenseur et se nomme Dedryck Boyata.

Si le Celtic a réussi à se hisser en barrages, il le doit grandement au Bruxellois.

Lui qui avait déjà ouvert le score au match aller du deuxième tour préliminaire contre les Islandais de Stjarnan a fait mieux au tour suivant en inscrivant le seul but de la double confrontation face aux Azerbaïdjanais de Qarabag.

Vous avez dit décisif ? Il y a de cela. En plus de soigner sa cote de popularité auprès de l’un des plus beaux publics d’Europe, Boyata a trouvé au Celtic le temps de jeu que Manchester City refusait de lui offrir et son excellent début de saison peut lui permettre de croire légitimement à un retour en sélection.

En attendant d’être peut-être rappelé par Marc Wilmots, Boyata mais aussi Logan Bailly, doublure du titulaire Craig Gordon, recevront les Suédois de Malmö de l’ancien Anderlechtois Guillermo Molins, ce mercredi soir, avec l’étiquette de favori.

Pardo y pense très fort

Le vécu européen de l’Apoel Nicosie est tel que le club chypriote paraît à l’abri d’une surprise face à une formation d’Astana qui rêve d’être la première équipe kazakhe à disputer la phase de groupes de la C1.

Urko Pardo, auteur d’une très belle campagne l’an passé, n’effectuera pas le long déplacement vers Astana. Le portier continue de soigner son genou droit et espère effectuer son retour dans le courant de l’automne. Si possible en Ligue des Champions.

Un premier choc pour Bakkali

L’été assomme encore l’Espagne que Valence joue déjà une grosse partie de sa saison. Alors que la Liga ne reprend que ce week-end, Monaco, quart de finaliste l’an passé, débarque à Mestalla déjà bien en jambes dans l’une des affiches de ces barrages.

Au contraire de Mathew Ryan, propulsé titulaire, Zakaria Bakkali patiente. Le Liégeois a démontré de belles promesses en montant en puissance lors des matches amicaux de présaison. Mais lui qui a explosé au même stade il y a déjà deux ans face à Zulte Waregem reste pour l’instant un joker. En attendant mieux.