Champions League

Pas de surprise au Jan Breydel Stadion.

Le Club Bruges a été sévèrement battu 0-4 par Manchester United, mercredi, en barrage retour de la Ligue des Champions et est reversé en Europa League. Wayne Rooney a réussi un triplé (20e, 49e et 57e) et Ander Herrera a inscrit le quatrième but (63e). Battu 3-1 à l'aller, le FC Bruges démarrait la rencontre à l'attaque dans l'espoir de refaire son retard de deux buts. De Sutter, pour son dernier match avec les Blauw Zwart avant de rejoindre Bursaspor, était le premier à se montrer dangereux. Sa volée était contrée par Shaw (6e).

Malheureusement pour les Brugeois, une occasion suffisait à Manchester United pour prendre les commandes. Depay, décisif à l'aller, effectuait un bon travail sur la gauche et trouvait Rooney dans la surface. Le capitaine des 'Red Devils' trompait Bolat d'une balle piquée (20e). C'est le 30e but en Ligue des Champions de Rooney, qui n'avait plus trouvé le chemin des filets en compétitions officielles depuis le 4 avril dernier, contre Aston Villa. Les Brugeois se créaient trois belles occasions en fin de période: Romero repoussait un envoi de De Sutter (41e) puis une déviation de De fauw terminait à côté (42e). Enfin, Diaby, seul face à Romero, tardait trop avant de tirer, permettant au gardien de s'emparer du ballon (43e).

Dès la reprise, Depay profitait d'un ballon perdu par la défense brugeoise pour lancer Herrera, lequel servait Rooney, qui inscrivait son deuxième but de la soirée (0-2, 49e). Le capitaine mancunien réalisait le triplé à la 57e, après un bon travail de Mata (0-3). C'est le premier hat-trick de Rooney en Ligue des Champions depuis celui qu'il avait réalisé le 28 septembre 2004 contre Fenerbahçe (6-2). Lancé par Schweinsteiger, Ander Herrera s'en allait faire 0-4 à la 63e minute.

Les Brugeois jouaient de malchance lorsque la transversale repoussait l'envoi des 20 mètres de Vanaken (74e). À la 81e, 'Chicharito' Hernandez manquait un penalty, sifflé pour une main de Duarte. Manchester United fait ainsi son retour en Ligue des Champions après une année d'absence. Le Club Bruges disputera l'Europa League.

Le tirage au sort de la phase de groupes de la Ligue des champions, qui concerne La Gantoise, est prévu jeudi (17h45) à Monaco. Celui de l'Europa League aura lieu vendredi (13h00).


Michel Preud'homme: "Quand ils ont joué relax, ils nous ont massacrés"

"La qualité a fait la différence", a expliqué l'entraîneur brugeois Michel Preud'homme au micro de RTL-TVI. "Si on arrivait à marquer ce but, et on en a eu les occasions, on faisait 1-1. Je ne dis pas qu'on serait revenu, mais on aurait pu semer le doute dans cette équipe. Avec une telle équipe, tu dois semer le doute. Car quand ils jouent relax comme ils l'ont fait en deuxième période, ils nous ont massacrés."

Alors que le FC Bruges avait bien débuté la rencontre, Manchester United a marqué sur sa première occasion. "La qualité a fait la différence. Depay avait trois défenseurs dans ses parrages et il arrive à glisser à Rooney..."

Les Brugeois ont craqué en deuxième période, encaissant trois buts en un quart d'heure. "Il fallait essayer d'aller marquer. Pour cela, on a amené trop de joueurs en zone offensive et on s'est exposé à leurs contres."

Quant à la fin du mercato, le coach a confié: "on va certainement faire des transferts, mais il y aura aussi des départs. On est prêts sur différents dossiers. Et il y a aussi les blessés qui vont revenir. D'ici-là, il faut se serrer les coudes."


Victor Vazquez reste au Club Bruges

Victor Vazquez n'a pas vécu sa meilleure soirée avec le Club Bruges, mercredi, contre Manchester United (0-4). L'Espagnol s'est peu mis en évidence et a été remplacé à la 61e minute par Hans Vanaken.

"C'était un match très difficile pour nous, et la déception pour l'élimination est grosse. Manchester United était plus fort. Ils se sont créés plus d'occasions. Ils auraient même pu s'imposer encore plus largement, si ce penalty était rentré. Nous avons atteint le dernier tour de qualification de la Ligue des Champions et nous pouvons achever cette campagne la tête haute", a raconté Victor Vazquez.

La rumeur évoque un départ de l'Espagnol pour un transfert lucratif. "Ce n'était pas mon dernier match pour cette équipe. J'ai encore un contrat de deux ans, et je me sens bien ici. Jusqu'à présent, je n'ai pas reçu d'offres concrètes d'autres équipes. Alors, pourquoi devrais-je partir?"