C2 En marge de la défaite de son équipe, Zulte-Waregem, face à Nice (3-1), Julien de Sart est revenu sur... l'odeur de Mario Balotelli.

Auteur d'un doublé ce jeudi soir face aux Flandriens, Mario Balotelli a douché à lui seul les derniers espoirs de qualification des visiteurs. Un adversaire au sujet duquel Julien de Sart avait des choses à raconter. "Il reste un joueur à part. Sur le terrain, il sait aussi jouer de son statut : quand on le touche, il insulte l’arbitre en Italien, ça me permet d’apprendre des mots pour mon futur transfert dans le Calcio. Et puis on le sent venir... au sens propre : hier soir comme au match aller, il avait mis tellement de parfum, on le respirait à 5 mètres."

Le principal intéressé appréciera.