C2

Jeudi soir (19h), Anderlecht reçoit Saint-Etienne lors de la dernière journée du groupe C de l'Europa League. 

Qualifiées, les deux équipes se disputeront la première place. Actuellement deuxième avec 9 points, le club français veut s'imposer au Parc Astrid pour devancer Anderlecht (11 points). "Le fait de venir ici en étant qualifiés constitue un grand privilège. Je n'ose imaginer si nous ne l'étions pas avec nos dernières prestations", a expliqué le coach stéphanois Christophe Galtier lors de sa conférence de presse au stade Constant Vanden Stock. "C'est un match qui compte car il y a la possibilité de finir premiers, c'est notre objectif. Il est important de recevoir au match retour lors des seizièmes de finale. Nous sommes dans un beau stade, il y aura du monde, une belle ambiance. C'est un match européen, les joueurs ont des objectifs personnels et veulent être alignés sur le terrain. J'aurais du mal à comprendre qu'on ne prenne pas de plaisir ou qu'il y ait un relâchement avec la première place du groupe en ligne de mire".

Les prestations de Saint-Etienne en Europa League sont en net contraste avec les résultats en Ligue 1. Battus le week-end dernier à Rennes, les Verts n'ont pris que 6 points lors de leurs six dernières sorties et occupent la 9e place.

"Lors de ces derniers matches, nous avons été en difficulté dans tous les secteurs. Nous ne devons pas nous réfugier derrière la fraicheur physique ou mentale même s'il peut y avoir une forme de lassitude avec un tel rythme de matches rapprochés. Je souhaite que mes joueurs n'oublient pas que, même si nous sommes dans une période négative en matière de résultats et de jeu, il nous reste cinq matches à disputer. Il faut trouver les remèdes et cela passera par une confiance retrouvée et l'envie de se lâcher. Il y a eu beaucoup trop de retenue dans l'équipe, il faut donc modifier certaines choses, j'en ai parlé avec les joueurs".