Europa League Les Rouches seront dans le pot 3 ou 4 en Europa League . Rendez-vous le 31 août pour le tirage au sort.

La page Ligue des Champions du Standard s’est tournée à la Johan Cruyff Arena mardi et l’avenir des Rouches se situe désormais en Europa League . Ils y sont qualifiés directement pour les poules, où ils seront dans le pot 4, si toutes les rencontres des tours préliminaires respectent la logique sportive.

Il y a pourtant une réelle chance que les hommes de Michel Preud’homme se hissent dans le pot 3. En effet, des équipes comme Maribor (qui a perdu la manche aller contre les Rangers) ou le Legia Varsovie de Sa Pinto sont en mauvaise posture et pourraient prendre la porte dès ce jeudi, ce qui enverrait le Standard dans le pot 3. Les Liégeois éviteraient alors des équipes comme Fenebahçe ou Feyenoord.

En jetant un œil à la projection virtuelle des pots (voir tableau ci-joint, établi selon l’hypothèse que le club au meilleur coefficient Uefa passe à chaque fois), on constate que le Standard pourrait hériter d’une très belle poule en C2 . S’il est dans le pot 4, il pourrait hériter d’un groupe avec Chelsea, l’AC Milan et le Betis! Un groupe qui aurait un parfum de Ligue des Champions.

Mais il pourrait aussi jouer l’Olympiacos, le Steaua Bucarest et Poltava, ce qui serait beaucoup moins glamour.

© D.R.

Les autres Belges en C2

Anderlecht assuré du pot 1

Le Standard doit sa place dans le pot 3 ou 4 à son faible coefficient (12.500, 110 e rang européen). Anderlecht n’a pas ce souci : grâce à son très beau parcours en Europa League sous René Weiler, il affiche un très beau coefficient (48.000, 33 e rang européen). Il lui assure de se retrouver dans le pot 1 et d’éviter, en phase de groupe, des clubs comme Chelsea, Arsenal ou encore le spécialiste de l’épreuve, le FC Séville.


Encore 3 matches pour La Gantoise et Genk, qui ont un avantage à défendre ce jeudi

Avant de penser aux poules, les Buffalos et les Limbourgeois doivent d’abord se qualifier ce soir puis passer le dernier tour préliminaire.

Gand devra défendre à domicile sa précieuse victoire 0-1 sur le terrain des Polonais de Bialystok. C’était encore le jeune Jonathan David, auteur de quatre buts sur les trois derniers matches, qui avait trouvé le chemin des filets en sortant du banc. En barrages, les Buffalos peuvent affronter Bordeaux ou Mariupol (Ukr).

Genk a signé le résultat idéal à l’aller à domicile face aux Polonais du Lech Poznan (2-0). En cas de qualification, le Racing défiera le vainqueur de la confrontation entre le Spartak Subotica (Ser) et Bröndby (Dan).

S’ils atteignent les poules, Gand et Genk seraient assurément versés dans le pot 2. Soit deux chances supplémentaires de voir Chelsea ou Arsenal affronter des clubs belges cette saison.


Bruges assuré du pot 4
© Belga

Le Club voit désormais plus clair dans le tirage de C1 : il peut s’attendre à du lourd.

Les derniers résultats du troisième tour préliminaire de C1 , dont le revers du Standard à l’Ajax, ont une conséquence directe pour le foot belge : Bruges sait désormais avec certitude qu’il figurera dans le pot 4 lors du tirage au sort du 30 août.

Jusqu’alors, le Club pouvait encore espérer que l’un ou l’autre exploit le propulse dans le pot 3, mais ce n’est désormais plus possible. Le nouveau club de Michy Batshuayi, Valence, garde par contre une chance de quitter le pot 4.

Les Blauw en Zwart sont pratiquement assurés d’hériter d’une poule très costaude. Real Madrid, Naples, Liverpool : voilà un exemple de groupe de la mort (pour Bruges, en tout cas…). À l’inverse, un tirage clément pourrait offrir aux Flandriens le Lokomotiv, Benfica et Salzbourg.

Mais lors de sa précédente campagne en groupe de C1, Bruges avait hérité d’un groupe a priori abordable, avec Porto, Leicester et Copenhague et il avait pris… 0 points sur 18. Il vaut peut-être mieux hériter de belles affiches et faire le point sur les ambitions après le tirage au sort.

© D.R.