Championnats étrangers

L'entraîneur argentin de Lille n'a pas fini de surprendre...

Lille vit un début de saison difficile et a du mal à séduire. Après 5 journées de championnat, le Losc n’a engrangé que 5 points (1 victoire, 2 défaites, 2 nuls) et n'a pas vraiment séduit dans le jeu malgré l'arrivée d'un entraîneur réputé pour son jeu offensif.

En conférence de presse ce jeudi, l'ancien coach de l’Olympique de Marseille a répondu à plusieurs questions sur l'état de forme de son équipe et en a profité pour se remettre en question, tout en rendant hommage à Laurent Blanc. Lui qui est pourtant considéré comme un génie par de nombreux connaisseurs du foot, El Loco n'a pas hésité à dire que Laurent Blanc, pourtant au chômage, était meilleur que lui: "Sincèrement, je pense que je ne devrais pas faire partie de ce championnat. Parce qu’il y a des entraîneurs français qui ne sont pas à la tête d’équipes qui sont meilleurs que moi. Je ne peux pas parler des autres entraîneurs étrangers car je ne peux donner que ma propre opinion. Par exemple, Laurent Blanc n’est pas à la tête d’une équipe et je pense qu’il est meilleur que moi", a-t-il déclaré.

Avant le match face à Guingamp, Bielsa a tenu à ne pas tirer de conclusions hâtives: "Notre objectif est d’imposer notre style de jeu et de gagner à chaque match. Ce sont des obligations. Pour l’instant ce n’est pas le cas. Mais ma confiance et mon optimisme sont toujours là (...) je me bats toujours pour changer ce qui doit être changé. La situation de l’équipe devrait être différente et il n’y a pas de justification à donner. Je suis toujours engagé à 100% pour modifier la réalité et obtenir les résultats escomptés, quelles que soient les circonstances et à tout instant".

Questionné sur le public lillois, qui commence à être impatient, El Loco a tenu a remettre les choses au clair. Avec beaucoup de calme et un peu d'ironie: "Quand le public est impatient, c’est parce que le spectacle offert n’est pas à la hauteur. À l’évidence, ma capacité d’observation est moins bonne que la vôtre. Parce que ce que j’ai observé, c’est un soutien très important du public vis-à-vis de l’équipe. Ma conclusion, c’est que le public n’est pas impatient à l’égard des joueurs. En revanche, l’impatience, si c’était le cas, serait justifiée. Moi, je trouve que le public est plutôt compréhensif. C’est pour ça que je vous dis que je suis très méfiant vis-à-vis de mes propres conclusions, car je suis étranger à cela. J’imagine que vos affirmations ont une base plus solide que les miennes".