Championnats étrangers

Dortmund, leader du championnat d'Allemagne, se déplace samedi à Schalke pour le toujours explosif "derby de la Ruhr", tandis que le Bayern Munich, quatrième à neuf points, peut poursuivre son opération remontée en recevant le mal classé Nuremberg dans la 14e journée.

Surnommée "la mère de tous les derbies", la rencontre Schalke-Dortmund est traditionnellement le match le plus passionnel de la Bundesliga. Les deux stades de cette ancienne région minière sont distants d'une trentaine de kilomètres et l'histoire du derby est parsemée d'exploits, de polémiques, et parfois de violence entre supporters.

Cette année, Dortmund survole le championnat alors que Schalke traîne en 12e position, payant son début de saison catastrophique (le club était relégable avec trois points après six journées).

Mais un derby n'est pas un match comme les autres: "Même si Schalke jouait en deuxième division, ce serait quand même un match difficile", met en garde le milieu de terrain du Borussia Thomas Delaney.

Dortmund n'a plus gagné contre Schalke depuis novembre 2015. Leur confrontation en novembre dernier est entrée dans la légende: Dortmund menait 4-0 à la pause à domicile avant de se faire rejoindre 4-4 dans le temps additionnel. Schalke avait gagné 2-0 le match retour.

Quoi qu'il arrive, le Borussia sera toujours en tête dimanche soir, fort de son matelas de sept points d'avance sur le deuxième Mönchengladbach, qui reçoit dimanche Stuttgart, 16e du classement.

Leipzig, troisième à une unité derrière MGladbach, se rend à Fribourg.

Quant au Bayern, il va devoir confirmer sa résurrection contre le modeste Nuremberg, 15e à égalité de points avec le potentiel barragiste Stuttgart. Les champions en titre restent sur deux victoires consécutives, contre Benfica en Ligue des champions (5-1) et à Brême (2-1) où ils ont de nouveau montré les qualités de jeu, d'efficacité et surtout de combativité qui leur faisaient défaut depuis deux mois.

La direction du club n'en a pas moins annoncé un grand chambardement de l'effectif pour la saison prochaine, et n'exclut pas de recruter dès le mercato d'hiver, si l'occasion se présente: "S'il y a quelque chose sur le marché et que nous sommes d'avis qu'un joueur peut nous aider, à court ou moyen terme, nous serons actifs", a prévenu le directeur sportif Hasan Salihamidzic.