Championnats étrangers

Francfort a remporté le choc de la 23e journée de Bundesliga 2-1 contre Leipzig et s'est hissé à la troisième place, à l'issue d'un match perturbé par des manifestations de supporteurs hostiles à la programmation du match un lundi, une première en Allemagne.

Avec 39 points, l'Eintracht n'est devancé que par l'intouchable Bayern Munich (59 pts) et Dortmund (40 pts). Leipzig, qui occupait la deuxième place avant cette rencontre, se retrouve 5e avec 38 pts, derrière Leverkusen (38 pts également).

Le jeune Français Jean-Kevin Augustin a ouvert la marque pour Leipzig dès la 13e minute mais l'Eintracht a repris l'avantage avant la pause par Timothy Chandler (22e) et Kevin-Prince Boateng (26e).

Le coup d'envoi avait été donné avec plusieurs minutes de retard, une partie du virage populaire ayant été désertée par les fans, qui ont déployé une banderole en plusieurs panneaux hostile aux matches du lundi.

Durant toute la partie, les supporters ont utilisé des sifflets pour accompagner toutes les possessions de balles adverses et les arrêts de jeu, créant une atmosphère pesante.

Au retour des vestiaires après la pause, plusieurs minutes ont de nouveau été perdues lorsqu'ils ont inondé une partie de la pelouse de balles de tennis, obligeant les stadiers à intervenir pour faire le ménage.

Les slogans "Nous sifflons les matches du lundi - c'est nous qui donnons le ton", "La culture des fans souffre, les audiences grimpent" ou encore "Même mon coiffeur a son lundi libre" étaient les moins agressifs ou vulgaires.

L'association des supporteurs avait annoncé son action aux dirigeants du club, qui se sont solidarisés avec eux. Avant le match, la sono du stade a diffusé le tube de Bob Geldof "I don't like Mondays".

D'autres matches, en retard ou reportés, avaient déjà eu lieu le lundi en Allemagne, mais c'est la première fois dans l'histoire que la Bundesliga planifie formellement des matches en début de semaine, en vertu d'un accord avec les télévisions.

Le prochain match du lundi est prévu la semaine prochaine à Dortmund (contre Augsbourg), où les supporters du célèbre "Mur Jaune" ont carrément appelé à boycotter la rencontre.

Cette saison, cinq rencontres sont programmées les lundis et les contrats avec les diffuseurs en prévoient jusqu'en 2021. Ces contrats ont fait exploser les droits TV à 4,64 milliards d'euros pour 4 saisons et les 36 clubs professionnels allemands les ont votés à l'unanimité lorsqu'ils ont été proposés. La Ligue allemande n'a en principe aucune possibilité de revenir sur son calendrier, quelles que soient les manifestations d'hostilité des fans.