Championnats étrangers

Découvrez tous les résultats de la 27e journée de Bundesliga.

Le Bayern Munich devra attendre! Le tenant du titre ne peut en effet plus mathématiquement être sacré champion d'Allemagne dimanche à Leipzig, après la victoire du deuxième Schalke samedi à Wolfsburg (1-0).

Cette victoire à l'extérieur permet aux "Bleu Roi" de revenir provisoirement à 17 points du leader à sept journées de la fin.

S'installer à la deuxième place de la Bundesliga n'a pas transformé tout à coup le jeu de Schalke en football champagne. Vainqueurs 1-0 dans la douleur la semaine dernière à Mayence, les hommes du jeune coach Domenico Tedesco ont récidivé samedi, en arrachant la victoire à Wolfsburg à la 86e minute, grâce à un but malheureux contre son camp du défenseur Robin Knoche.

Knoche a détourné dans ses filets un centre en retrait de l'attaquant international suisse Breel Embolo.

A défaut de faire le spectacle, Schalke brille par sa rigueur tactique en défense et surtout son esprit combatif et solidaire. Le gardien Ralf Fährmann, déjà décisif à Mayence, a cette fois arrêté un pénalty à la 76e minute.

"Ce n'est pas une victoire par raccroc", a commenté Fährmann: "Nous avons eu la possession de balle, nous avons bien contrôlé le match, et nous avons concédé très peu d'occasions, en dehors de ce pénalty".

"Les critiques qui disent que notre football n'est pas beau à voir ne nous touchent pas", avait dit pour sa part dans la semaine Tedesco, qui se félicite de voir son équipe répondre présente "en matière de volonté de victoire et de défi physique".

Hambourg descend aux Enfers

Ce résultat permet à Schalke de mettre la pression sur ses poursuivants et surtout de faire un nouveau pas vers une qualification pour la Ligue des champions. Dortmund (3e, 45 pts), qui reçoit Hanovre dimanche, est à quatre points et doit absolument gagner pour revenir au contact. Leverkusen (5e, 44 pts), qui se déplace à Cologne, est à cinq points.

Dans l'après-midi, Francfort avait fait une bonne opération en battant Mayence 3-0. L'Eintracht (45 pts) est provisoirement revenu dans le carré de tête, qualificatif pour la Ligue des champions.

Le leader Bayern Munich se déplace dimanche à Leipzig (6e). En cas de victoire, les Bavarois pourraient jouer le titre dès la semaine prochaine à domicile contre... Dortmund. Les joueurs et les dirigeants de Dortmund n'apprécieraient guère le symbole!

Samedi, Hambourg a poursuivi sa descente aux Enfers, avec une nouvelle défaite à domicile contre Berlin (1-2).

Le HSV, place forte historique du football allemand, n'est jamais descendu en deuxième division depuis la création de la Bundesliga en 1963. Mais cette fois, il faudra un miracle pour éviter la chute.

Hambourg est 17e et avant-dernier, avec 14 matches consécutifs sans victoire, et toujours à sept points de la 16e place, celle qui donne accès à un barrage pour le maintien contre le troisième de deuxième division.

Les dirigeants ont pourtant multiplié les électrochocs. En dix jours, le conseil de surveillance du club a limogé le président du directoire, le directeur sportif, puis l'entraîneur.

Peine perdue. Le nouveau coach Christian Titz avait pourtant pris un risque, en changeant cinq joueurs de l'équipe humilié 6-0 à Munich la semaine dernière.

Douglas Santos a bien enflammé les 52.000 supporters en ouvrant la marque à la 25e minute. Mais les Berlinois Valentino Lazaro et Salomon Kalou en deuxième période ont douché les espoirs.