Championnats étrangers

"Ca s'est calmé": L'attaquant Edinson Cavani a mis un terme à la polémique avec son coéquipier du Paris SG, le Brésilien Neymar, pour savoir lequel des deux devait tirer les penalties, a-t-il assuré lundi depuis Caracas dans le cadre du rassemblement de l'Uruguay avant les matches de qualification du Mondial-2018.

"Ce sont des choses du football. Ce sont des choses qui parfois grossissent (...) Nous savons tous qu'elles deviennent plus grosses qu'elles ne sont. Elles se règlent dans le vestiaire. Tout (problème) a une solution. Ca s'est calmé", a déclaré l'attaquant de la Céleste à l'arrivée de sa sélection au Venezuela qu'elle affrontera jeudi.

Cinq jours plus tard, la Céleste recevra la Bolivie.

La controverse sur la désignation du tireur des penalties au PSG a pris fin samedi dernier après que Neymar se soit chargé d'en transformer un lors de la large victoire (6-2) contre Bordeaux en Ligue 1. Cavani qui n'avait pas protesté, avait même étreint ensuite son coéquipier pour le féliciter.

"L'important est de lutter tous pour le même objectif", a estimé Cavani, auteur de huit buts en huit matches cette saison.

La polémique des penalties avait éclaté le 19 septembre lors d'une victoire (2-0) du Paris SG contre Lyon. Ce jour-là, Kylian Mbappé avait provoqué un penalty et Neymar avait réclamé le ballon mais Cavani avait refusé de lui donner. L'Uruguayen, qui avait eu gain de cause après une discussion, avait finalement raté sa tentative.

Depuis le départ de Zlatan Ibrahimovic en 2016, Cavani avait en charge de tirer les penalties, rôle qu'il partage maintenant avec Neymar.