Championnats étrangers

L'ex-Lyonnais Corentin Tolisso, joueur le plus cher de la Bundesliga, a marqué un but vendredi dès son premier match de championnat sous le maillot du Bayern Munich, qui s'est imposé 3-1 à domicile contre Leverkusen en match avancé de la première journée.

Un tir cadré dangereux dès la 5e minute, un but sur sa deuxième occasion (2-0, 19e), et un tir sur le poteau quelques minutes plus tard: le jeune international français acheté 47,5 millions d'euros par les champions d'Allemagne n'a pas perdu de temps pour faire scander son nom par les 75.000 supporteurs de l'Allianz Arena.

En mode rouleau-compresseur et sous une pluie diluvienne, le champion d'Allemagne a facilement dominé son premier adversaire, et pris la tête provisoire du championnat d'Allemagne, en attendant les autres matches programmés samedi et dimanche.

Les autres buts du Bayern ont été marqués par Niklas Süle (9e), transféré de Hoffenheim à l'intersaison, et par l'inévitable Robert Lewandowski (52e, pénalty). Le pénalty transformé par le buteur polonais est le premier de l'histoire de la Bundesliga a avoir été accordé après l'intervention de l'arbitre vidéo.

Leverkusen a sauvé l'honneur par Admir Mehmedi (65e), et s'est montré dangereux à plusieurs reprises dans la dernière demi-heure, sans parvenir à tromper Sven Ulreich, qui remplaçait dans les buts Manuel Neuer, qui n'a repris l'entraînement que début août après une opération du pied en juin.

Le match avait été précédé d'une minute de silence, en hommage aux victimes des attentats en Espagne, qui sera également respectée samedi et dimanche sur tous les stades de première et deuxième division.

Flanqué pour la première fois en championnat de son "co-entraîneur" Willy Sagnol, ex-star du Bayern des années 2000, l'entraîneur munichois Carlo Ancelotti avait réservé quelques surprises dans la composition de son onze de départ, notamment en titularisant d'entrée trois nouvelles recrues, Süle en défense centrale, Tolisso en milieu de terrain et Sebastian Rudy, en récupérateur.

Arjen Robben en revanche était sur le banc, alors que son compère Franck Ribéry était bien sur la pelouse, pour entamer à 34 ans sa 11e saison avec le Bayern. Sorti à la 77e minute, Ribéry a été remplacé par Kingsley Coman, très en jambes et auteur de deux belles percées dans la défense.

le "Mister" italien, qui n'a remporté "que" le championnat la saison dernière, sait qu'une sixième victoire consécutive en Bundesliga est le minimum attendu par ses dirigeants, dont l'objectif avoué est de renouer avec la victoire en Ligue des champions.

Ralph Hasenhüttl, l'entraîneur de Leipzig, seule équipe l'an dernier à avoir tenu tête au Bayern jusqu'au mois de janvier, a d'ailleurs résumé cette semaine le sentiment général: "On ne pourra battre le Bayern en Allemagne que s'il fait des erreurs. Sinon, il joue dans un autre championnat", a-t-il dit, coupant court aux questions sur ses propres ambitions pour le titre.

Leipzig et Dortmund, deuxième et troisième du championnat l'an dernier, débutent l'un et l'autre à l'extérieur samedi, respectivement contre Schalke et contre Wolfsburg.


France: et de quinze pour Monaco, encore grâce à Falcao

Sans Kylian Mbappé mais avec un nouveau but de Radamel Falcao, Monaco l'a emporté difficilement à Metz (1-0) pour signer un quinzième succès consécutif en Ligue 1, un record, vendredi en ouverture de la 3e journée.

L'ASM, impeccable depuis la reprise du Championnat (9 points sur 9), efface ainsi la précédente marque établie par le Bordeaux de Laurent Blanc en 2009.

Mais rien n'a été facile pour les champions en titre. Encore une fois, ils ont pu compter sur le "Tigre" Falcao, qui a inscrit son cinquième but de la saison à l'entrée du dernier quart d'heure (78e), pour débloquer une rencontre qui semblait mal embarquée.

L'absence de Mbappé, si elle n'a pas été préjudiciable dimanche dernier à Dijon (4-1) où il était remplaçant sur "décision du club" selon l'entraîneur Leonardo Jardim, s'est cette fois fait ressentir. En effet, son remplaçant Adama Diakhaby n'a jamais réussi à peser sur la défense messine.

Très sollicité durant ce mercato, notamment par le Paris SG, l'attaquant international de 18 ans ne faisait pas partie du groupe de 19 joueurs que Jardim avait convoqués pour le déplacement en Moselle. Mbappé "n'est pas à 100%" et "n'est pas dans un grand moment de forme", avait expliqué le technicien mercredi.

- Metz séduisant mais fanny -

Metz, qui a pourtant réalisé une très belle prestation, a de son côté enregistré une troisième défaite et garde son compteur bloqué à zéro point. Les Mosellans pourront se consoler avec le contenu de leur match et même avec le score, bien meilleur que la saison dernière quand ils avaient encaissé un terrible 7-0 à Saint-Symphorien.

Monaco aura cette fois dû cravacher pour se défaire des Lorrains et il aura fallu attendre une action initiée par une superbe ouverture de Djibril Sidibé pour voir la victoire se dessiner: Rachid Ghezzal contrôlait et transmettait à Falcao, qui éliminait Thomas Didillon pour marquer dans le but vide (1-0, 78e).

Jusque-là, l'ASM n'avait quasiment jamais inquiété le portier messin, hormis une tête de Guido Carrillo qui s'était écrasée sur le poteau (58e) et un autre de Kamil Glick repoussée par le gardien (71e).

Metz, avec de belles percées, avait disposé de belles situations, sans toutefois parvenir à concrétiser, à l'image d'un sauvetage de Glick devant Ablie Jallow (28e) ou d'un autre de Jemerson devant Nolan Roux (35e).

Si l'incroyable efficacité de Falcao suffit pour l'instant au bonheur monégasque, elle ne pourra pas masquer indéfiniment que l'absence de Mbappé est très pénalisante pour l'ASM, surtout avec les chocs qui se profilent lors des deux prochaines journées: contre Marseille, puis à Nice.