Championnats étrangers

"La décision a été prise, mais ce n'est pas le moment ni l'endroit pour le dire", a déclaré mardi l'attaquant de l'équipe de France et de l'Atlético Madrid Antoine Griezmann à propos de son avenir en club, alors qu'il est convoité par le FC Barcelone.

"Ca parait facile mais prendre des décisions, c'est compliqué. Ca fait trois mois que je suis comme ça, je suis habitué. Comme j'ai dit, je suis assez tranquille et je suis focalisé sur ma Coupe du monde", a assuré l'attaquant de 27 ans, à quatre jours de l'entrée en lice des Bleus lors du Mondial-2018, contre l'Australie dans le groupe C.

"Je suis vraiment désolé. Je sais qu'il y a beaucoup d'attente, mais ce n'est pas aujourd'hui que je vais donner ma décision", avait-il prévenu en ouverture de cette conférence de presse à Istra, non loin du camp de base de l'équipe de France. "Grizou" a ensuite seulement répondu aux questions concernant le Mondial.

La presse catalane rapporte depuis six mois que Griezmann doit rejoindre le Barça au 1er juillet en échange du versement de sa clause libératoire de 100 millions d'euros. Des médias madrilènes avancent cependant qu'il pourrait prolonger avec l'Atlético, son club depuis 2014, en échange d'un salaire porté de 14 à 20 M EUR par an.

Le 21 mars, "Grizou", "leader d'attaque" appointé par Didier Deschamps, avait assuré que son avenir serait fixé "avant la Coupe du monde, bien avant".