Championnats étrangers Andres Iniesta donnait ce vendredi en début d'après-midi une conférence de presse durant laquelle il a annoncé son départ du club.

"Je veux rendre publique la décision que j'ai prise que cette saison est ma dernière au FC Barcelone" a-t-il indiqué devant un parterre de journalistes, mais également de tous les joueurs de l'équipe première qui s'étaient massés dans la salle de presse.

"C'est une décision très réfléchie mais très dure" a-t-il poursuivi les larmes aux yeux alors qu'il avait signé un contrat à vie avec le club blaugrana en octobre 2017.

"La personne et le joueur que je suis, je le dois en grande partie au club, à la Masia, aux joueurs."

"Ce club m'a tout donné et m'a rendu heureux. De mon côté, j'ai tout donné pour lui, et pas uniquement sur le plan footballistique."

L'émotion était également très palpable et visible dans le chef des joueurs du club qui assistaient à la conférence de presse, et la famille du médian n'a pu retenir ses larmes non plus, alors qu'une salve fournie d'applaudissements a salué Iniesta en fin de conférence.


Une carrière de premier ordre comme incarnation du tiki-taka

'El Blanquito' a tout gagné avec le Barca. Il compte à son palmarès 8 titres de champion, 6 Coupes du Roi, 4 Ligue des Champions, 3 Supercoupes d'Europe, 3 Coupes du monde des clubs et 7 Supercoupes d'Espagne. Champion du monde (2010) et d'Europe (2008 et 2012) avec la 'Roja', il a également terminé 2e du Ballon d'Or 2012 et été élu Joueur de l'Euro en 2012.

Le génial milieu de terrain, connu pour sa polyvalence et sa créativité, a longtemps formé avec son compatriote Xavi un génial duo au milieu de terrain de la formation catalane.

Comme ce dernier, il a tout connu au Camp Nou: les années de vaches maigres à ses débuts en 2002, puis quatre sacres en Ligue des champions (2006, 2009, 2011, 2015) dans le sillage de son compère Messi. Lequel l'a sans douté privé d'un Ballon d'Or mérité en 2010.

Difficile d'imaginer un FC Barcelone sans Iniesta, incarnation du jeu blaugrana fait de passes rapides et redoublées. "Le style de l'équipe, c'est son style", analysait à l'automne Ernesto Valverde, actuel entraîneur du Barça.

En comptant le match à La Corogne dimanche, Iniesta (669 matches avec le Barça, 57 buts) n'a plus que cinq rencontres à jouer sous le maillot blaugrana, dont un clasico contre le Real Madrid le 6 mai, avant de tirer sa révérence avec son élégance et sa discrétion habituelles.


La Chine en arrière-plan

L'Espagnol de 33 ans, qui dispute donc sa 22e et dernière saison avec le club (toutes équipes d'âges confondues), n'a pas indiqué s'il rejoignait la Chine comme beaucoup l'affirment. "Nous verrons quand la saison sera terminée, il y a encore des choses à régler mais une chose est sûre : je ne jouerai jamais contre mon club de toujours et ce ne sera pas un club européen."

Selon des informations diffusées précédemment par Marca, le vin, en plus d'un salaire mirobolant, pourrait jouer un rôle prépondérant et voir le trentenaire rejoindre la Chine. En effet, le médian espagnol dispose d'un vignoble dans son village natal de Fuentealbilla, et compte le vendre dans l'Empire du milieu. Un accord pour une vente annuelle de deux millions de bouteilles aurait d'ailleurs déjà été signé selon le quotidien sportif espagnol.