Championnats étrangers L'UEFA (Union of European Football Associations), qui avait infligé une sanction au Paris Saint-Germain afin de respecter le fair-play financier, va réexaminer sa décision.

Afin de respecter le fair-play financier, qui interdit un club de dépenser plus que les revenus générés, et combler le trou de 51 millions d'euros, dû, selon l' Equipe, à la dévaluation de plusieurs contrats de sponsoring avec des entreprises, le PSG se devait de vendre des joueurs.

Grâce aux transfert de Yuri Berchiche à l'Athletic Bilbao pour environ 24 millions, de Javier Pastore à l'AS Rome pour près de 25 millions et d'Osdonne Edouard au Celtic Glasgow pour 10 millions, le club de Ligue 1 a réussi son pari.

Mais voilà, coup de théâtre: l'UEFA pourrait infliger bien pire au PSG. En raison de différends au sein même du groupe qui a décidé de déclarer les transferts du PSG " conformes au règlement", l'UEFA va réexaminer sa décision, selon des informations Tariq Panja, journaliste au New York Times, ensuite confirmées dans un communiqué.

" A la lumière de la décision de l'enquêteur en chef de l'UEFA Club Financial Control Body (CFCB) de clore l'enquête sur le PSG, le président du CFCB a décidé de renvoyer cette décision à la chambre de jugement pour un réexamen", a déclaré l'UEFA.

Pour rappel, l'AC Milan a été exclu de la prochaine Europa League pour laquelle il était qualifié et ce pour violation des règles du fair-play financier.