Championnats étrangers

Semaine noire pour Marseille: Monaco et Lyon, vainqueurs respectifs de Troyes (2-0) et Nice (2-1) ont terminé sur le podium de la L1, synonyme de qualification en Ligue des champions, samedi à l'issue de l'ultime journée, au détriment de l'OM, 4e, qui devra se contenter de l'Europa League la saison prochaine.

Troyes, 19e, accompagne Metz, lanterne rouge en L2, tandis que Toulouse, 18e, jouera un barrage pour se maintenir dans l'élite face au vainqueur du duel entre l'AC Ajaccio et Le Havre, respectivement 3e et 4e de L2.

Memphis héros de Lyon, l'OM a tout perdu

Trois jours après sa désillusion européenne, l'OM y a cru pendant plus d'une heure, mais Lyon et son homme des grands rendez-vous Memphis Depay n'ont pas tremblé face à Nice (3-1). Grâce au triplé de son ailier néerlandais, l'OL assure sa place sur le podium, synonyme de qualification directe pour la très lucrative Ligue des champions la saison prochaine.

Marseille avait pourtant fait le boulot à domicile face à Amiens. Virtuellement en C1 depuis la 10e minute et l'ouverture du score de Morgan Sanson, l'OM a tout fait pour ne pas avoir de regrets d'autant plus que quelques minutes plus tard Alassane Pléa venait cueillir à froid les Lyonnais en concluant un contre supersonique de Nice (18e).

Et quand Moussa Konaté a réduit le score pour Amiens au Vélodrome (31e), sanctionnant une mauvaise relance de Steve Mandanda, déjà responsable d'une telle erreur lors de la finale de l'Europa League, Lyon a frappé le poteau ! Un bon présage ? Pas vraiment...

Car dès le retour aux vestiaires, Memphis Depay a redonné de l'espoir au Groupama Stadium en reprenant le service parfait de Nabil Fekir, qui pourrait avoir joué son dernier match sous le maillot lyonnais.

Et sur un coup-franc génial, à ras-de-terre pour passer en-dessous du mur niçois, Memphis a permis à l'OL de prendre l'avantage (65e), avant de signer un triplé en fin de match (86e). Si Pléa a redonné un semblant de suspense en fin de match (88e, 3-2), les Niçois pourront regretter le face-à-face de Balotelli complètement manqué en 2e période. Cible de l'OM pour saison prochaine selon la presse sportive, l'Italien n'aura pas su éviter à Marseille de tout perdre en l'espace trois jours...

Les Marseillais devront se contenter qu'une qualification pour les poules de la C3.

De son côté, Monaco a sécurisé sa 2e place en assurant la victoire à Troyes (3-0), tandis que le PSG, déjà champion et assuré de jouer la C1, a confirmé sa fin de saison en roue libre en étant tenu en échec à Caen (0-0).

Bordeaux coiffe Sainté pour la C3

Il y avait quatre prétendants -- Rennes, Nice, Bordeaux et Saint-Etienne -- pour les deux sésames européens restants... et seul Nice n'a pas su gagner son dernier match de la saison. Conséquence, Rennes, vainqueur à Montpellier, conserve sa 5e place, Bordeaux profite du faux-pas niçois pour s'emparer de la 6e, synonyme de qualification pour le 3e tour préliminaire de l'Europa League.

Les hommes de Sabri Lamouchi, en poste depuis novembre dernier et l'éviction de Christian Gourcuff après un début de saison inquiétant, aura donc réussi une formidable remontée au classement en terminant derrière le 'Big Four' français.

Gustavo Poyet avec Bordeaux et Jean-Louis Gasset avec Saint-Etienne, tous les deux nommés également en cours de saison pour sauver une première partie d'exercice difficile, ont fait le job respectivement face à Metz (4-0) et Lille (5-0). Mais ce sont les Girondins qui voient leur fin de saison en boulet de canon être récompensée par un ticket européen grâce à une meilleure différence de but (55 points, +5 contre 55 pts, -3)...

Pas de miracle pour Troyes et Toulouse

En bas de classement, les positions n'ont finalement pas évolué. Caen a fait match nul avec le PSG (0-0) et termine à la 17e place, ouf! Le nouveau président, Gilles Sergent repartira donc en L1 la saison prochaine.

Pour Toulouse, ce n'est pas encore fait: vainqueurs de Guingamp (2-1), les Haut-Garonnais devront disputer un barrage face au vainqueur de la rencontre dimanche entre l'AC Ajaccio et Le Havre, respectivement 3e et 4e de L2, pour garder sa place en L1. Ce barrage aura lieu les 23 et 27 mai en matches aller-retour.

Quant à Troyes, pas de miracle: les Aubois retrouvent la L2, un an seulement après l'avoir quittée. Ils ont subi la loi de Monaco et de Rony Lopes, auteur d'un doublé samedi (3-0). Les Aubois paient notamment leurs mauvaises performances à l'extérieur (9 points pris en 19 déplacements).

Déjà relégué, Metz n'a pas offert de victoire à son public pour son dernier match en L1, face à Bordeaux (4-0). Martin Braithwaite (10e), Malcolm (17e), François Kamano (44e) et Nicolas De Préville (78e) ont marqué pendant que le public mosellan manifestait sa colère.