Championnats étrangers Entre le petit prodige brainois et le maître du coaching portugais, les petites phrases assassines s'éparpillent depuis plusieurs mois... Tout comme les éloges. 

Le week-end dernier, après la victoire de Chelsea contre Aston Villa, le Special One a, une nouvelle fois, cisaillé la prestation de son numéro 10: "Hazard était beaucoup trop lent" . Si les deux hommes se vouent un respect réciproque, ils n'hésitent pas à s'envoyer des politesses par médias interposés. L'occasion de revenir sur les coups de gueule mais aussi les déclarations d'amour.

On vous dresse un petit flashback qui compile les meilleures punchlines échangées entre Eden et le Mou .

© D.R.

Entre Hazard et Mourinho, pas de langue de bois!

Le 27/9/2014 - "Hazard est beaucoup trop lent"

Malgré la victoire aisée des Blues , Mourinho n'a donc pas été convaincu par notre compatriote. Et histoire de bien enfoncer le clou, il ajoute: "Mentalement ou physiquement, Je ne suis pas du tout content de son match ". Et paf! C'est bien connu, quand José fâché, lui toujours réagir ainsi...

Le 30/4/2014 - "Chelsea n'est pas fait pour jouer au football"

A la suite de l'élimination de Chelsea en demi-finale de la C1 face à l'Atlético Madrid, Hazard se lâche au micro de beIN Sports: " Chelsea n'est pas fait pour jouer au football". Avant de poursuivre: "On est bon en contre-attaque, un peu à la manière du Real face au Bayern."

Au surlendemain de ce tacle adressé à son entraîneur, le Belge se prend un retour de bâton cinglant du "(un)happy" One : "C'est le genre de commentaires qui vient de joueurs comme lui. Cela ne m'étonne pas de la part d'Eden qui n'est pas un joueur qui se sacrifie à 100% pour les siens, une chose que je n'apprécie pas." Bings , bien envoyé! José va même plus loin en accablant l'ancien Lillois sur le premier but encaissé par les Blues : "Si vous regardez ce goal, vous allez vraiment comprendre d'où vient l'erreur et pourquoi nous avons encaissé ce goal."

Conséquence: en championnat, Eden est puni et croit passer une journée en "enfer" sur le banc avant que Mou ne se décide à le faire monter à la mi-temps contre Norwich. En 45 minutes, Hazard démontre qu'il est le joueur le plus dangereux des Blues ce jour-là même s'il ne parvient pas à vaincre John Ruddy, le gardien adverse.

© D.R.

Le 5/3/2014 - "Mourinho? The Normal One"

Début mars, tout roule pour Hazard qui ne reçoit que des louanges du patron des vestiaires de Stamford Bridge. Mourinho le bombarde de douceurs, du style "nous voulons construire l'équipe autour d'Eden. Nous voulons l'avoir pour dix ans." Ou encore : "Il est impressionnant" , voire "Hazard peut arriver au niveau de Ronaldo ou Messi."

De ce concert d'éloges, Hazard répond à son coach par une déclaration pleine d'estime: "Il dit ce qu’il pense et j’ai besoin de cela. Quand tu es bon, il le dit, quand tu n’es pas bon, il le dit aussi. Pas de langue de bois. J’arrive à être bon avec lui, je joue, je suis content" , dit-il. Qui plus est, pour Eden, Mourinho n’est pas le Special One . "Non, avec moi, la relation c’est Normal One. Il n’y a rien d’exceptionnel et cela me convient bien."

Le 6/11/2013 - "Peut-être qu'il a oublié l'heure de l'entraînement"

Lorsqu'en conférence de presse, Mou doit évoquer l'absence de son ailier lors du match de Ligue des champions contre Schalke, il balance de but en blanc : "Je ne veux pas mentir, il n'était pas blessé. Peut-être qu'il a oublié l'heure de l'entraînement lundi."

Eden Hazard présente donc ses excuses au manager et réintègre la sélection contre West Bromwich Albion trois jours plus tard. "Il n'a pas joué contre Schalke, il était triste. Nous avons gagné sans lui. Samedi, il était de retour donc fin de l'histoire" , conclut José.

Le 28/7/2013 - "Totale liberté pour Hazard si. .."

"Hazard peut dribbler autant de joueurs qu'il veut et aller vers le but. Avec moi, il aura cette liberté." A 3 semaines de la première journée de Premier League cru 2013-2014, Mourinho accordait déjà beaucoup de liberté à notre Diables rouge. Et au final, malgré quelques menus accrocs, la relation d'amour-haine qui nourrit ces deux caractères bien trempés se révèle plus souvent harmonieuse qu'orageuse...