Championnats étrangers

Peter Stöger, entraîneur de Dortmund depuis décembre, a annoncé samedi qu'il ne serait plus sur le banc de touche du Borussia la saison prochaine.

L'Autrichien de 52 ans, arrivé à la rescousse en fin d'année après le limogeage du Néerlandais Peter Bosz, a attendu la fin du dernier match de la saison samedi à Hoffenheim (défaite 1-3) pour annoncer son départ.

"C'était mon dernier match officiel pour le BVB", a-t-il déclaré, "nous avons décidé cela en commun il y a déjà quelque temps. Un nouveau défi, avec un nouvel entraîneur, fera du bien au club", a-t-il dit.

Un an après avoir limogé son entraîneur emblématique Thomas Tuchel, le Borussia se retrouve donc contraint de chercher un nouveau technicien, après une saison difficile et décevante.

Dortmund a terminé quatrième du championnat, et s'est qualifié in extremis pour la prochaine Ligue des champions.

La nomination de Stöger, appelé alors que Dortmund était en pleine crise, avait laissé certains commentateurs sceptiques: il avait été évincé une semaine auparavant par Cologne, qu'il avait laissé en dernière position avec trois points (trois matches nuls) pris en 14 journées.

Dans un premier temps, il a toutefois réussi à limiter les dégâts et rendu une assise défensive à l'équipe de la Ruhr, dont l'arrière-garde prenait l'eau de toute part.

Mais Stöger n'a jamais réussi à rendre au Borussia son football, un jeu rapide, offensif et spectaculaire qui est l'identité du club depuis plusieurs années.

Malgré quelques progrès, l'équipe est surtout restée totalement inconstante, alternant sans explications logique des matches encourageants et des contre-performances étonnantes, souvent face à des adversaires plus faibles.

Le 6-0 encaissé à Munich contre le Bayern fin mars a clairement montré que Dortmund, qui comptait il y a peu parmi les grands clubs européens, était désormais très loin du niveau auquel ses dirigeants aspirent à le voir jouer.