Championnats étrangers Tottenham, qui a été moins performant sans Alderweireld, salue le retour de son roc défensif, avant de défier Manchester United.

Il est de retour. Absent durant près de deux mois suite à une blessure au genou, Toby Alderweireld a retrouvé les terrains, jeudi soir, en Europa League , lors de la victoire de Tottenham sur le CSKA Moscou (3-1). Un soulagement.

"Je suis heureux que ces deux mois difficiles soient derrière moi", a-t-il déclaré à Spurs TV. "Cette blessure était inhabituelle pour moi. J’ai dû attendre que mes muscles et mes nerfs soient en parfait état. J’ai tout fait pour revenir le plus vite possible."

Entré en jeu à la 58e minute, le Diable Rouge a prouvé que les bonnes habitudes ne se perdent pas : il a d’emblée retrouvé ses marques aux côtés de Jan Vertonghen, en se montrant solide à rassurant.

"C’est bien de l’avoir à nouveau avec nous", déclarait Dele Alli après le match. "C’est un leader dans notre vestiaire. C’est un grand défenseur. Il est très fort balle au pied. Honnêtement, c’est une joie de jouer avec lui."

Le meneur de jeu anglais le sait : quand Toby n’est pas là, Tottenham est moins intransigeant défensivement. Les chiffres le prouvent. Sans le Belge, les hommes de Mauricio Pocchettino encaissent en moyenne un but par match. Avec l’ancien Ajacide, la moyenne tombe à 0,6 but par match.

Si ces statistiques sont révélatrices, c’est surtout au niveau du nombre de défaites que la différence est la plus marquante. Avec Alderweireld titulaire, les Spurs ont remporté 70 % de leurs rencontres, toutes compétitions confondues. Et durant son absence, ce ratio est tombé à 33 %. Deux fois moins.

"En termes d’importance pour Tottenham, il est aussi important qu’Harry Kane", indiquait à cet égard Rio Ferdinand sur BT Sport il y a quelques jours. "Il sait où se placer sur le terrain, prend parfois sa chance, évolue de manière réfléchie et provoque des choses. Il marque aussi. Avec Laurent Koscielny d’Arsenal, il est l’un des deux meilleurs défenseurs de Premier League."

Un statut qu’Alderweireld aura l’occasion confirmer ce dimanche, lors d’un important duel à sur la pelouse de l’ancienne équipe de Ferdinand : Manchester United (15h15 sur Voo Sport World 1).

© IPM