Championnats étrangers

Le président du FC Barcelone, Josep Maria Bartomeu pourrait être poussé à la démission. C'est en tout cas le souhait d'Augisto Benedito, candidat battu aux dernières élections pour la présidence.

On se souvient des mots d'Augisto Benedito à la presse début septembre: "Le FC Barcelone vit une crise institutionnelle, sociale et économique qui nous oblige à démettre l'actuel président et ses conseillers. Bartomeu est hors de contrôle depuis plusieurs semaines". Benedito a donc lancé une motion de censure à l'encontre de Bartomeu, actuel président des Blaugranas.

L'été difficile des Barcelonais a joué sur l'impopularité du président auprès des supporters et des actionnaires. Le contestataire Benedito a donc un mois, depuis le 1er septembre, pour rassembler plus de 16000 signatures. S'il y parvient, un référendum sera organisé. 

Dans le journal El Pais, le vice-président catalan Vilarrubi s'est exprimé à ce sujet : "Je crois que ces gens ne se donnent pas les conditions nécessaires pour mener à bien ce genre d’action, ni dans l’aspect sportif, ni dans l’aspect patrimonial. Nous sortons d’une superbe victoire dans le derby barcelonais (5-0), nous avons quatre points d’avance sur le Real, et des conditions fantastiques d’un point de vue foncier avec un projet et un entraîneur qui nous permettent de croire en nos rêves"  avant de nuancer, en précisant que les socios décideront...

Cette motion de censure aurait déjà atteint le seuil des 3000 signatures. Un nombre important, mais bien inférieur aux 16570 nécessaires pour que les choses bougent...