Championnats étrangers

Auteur d'un doublé, "Chicharito" Hernandez a de nouveau été le sauveur du Real Madrid dimanche dans un match débridé à Vigo (4-2) pour la 33e journée du Championnat d'Espagne, ce qui permet aux Madrilènes de rester dans le sillage du FC Barcelone, leader.

C'est l'homme de la semaine au Real: déjà buteur décisif mercredi en quart de Ligue des champions contre l'Atletico Madrid (0-0, 1-0), "Chicharito" a marqué dimanche soir deux buts précieux (24e, 69e) dans la course au titre en Liga, dont celui du break face à un Celta décomplexé.

Toni Kroos (16e) et James Rodriguez (43e) avaient pour leur part répondu aux buts galiciens de Nolito (9e) et Santi Mina (28e).

Au classement, la "Maison blanche" (2e, 79 pts) se maintient à deux longueurs du Barça (1er, 81 pts), qui s'était imposé dans le derby contre l'Espanyol samedi (2-0).

Certes, le calendrier des cinq dernières journées de Liga semble plus favorable aux Barcelonais qu'aux Madrilènes: ces derniers affronteront notamment le week-end prochain Séville, provisoirement quatrième de Liga (66 pts) après son succès face au Rayo Vallecano dimanche (2-0) et en attendant le match de Valence (65 pts) lundi contre Grenade.

Mais le Real a montré ce week-end qu'il ne comptait pas lâcher prise pour le titre, même après avoir été malmené pendant une heure par le Celta Vigo au stade Balaidos.

Dans un match délié, le club merengue a souffert devant des joueurs comme Nolito, buteur dès la 9e minute après un festival dans la surface suivi d'une frappe rasante entre les jambes de Raphaël Varane.

Le deuxième but du Celta, pour égaliser à 2-2, a été de la même veine: parti en profondeur, Santi Mina a devancé la sortie de Casillas et marqué en deux temps avec l'aide du poteau (28e).

Pour s'en sortir face à un adversaire aussi percutant, il a fallu au Real beaucoup de sang-froid.

Cristiano Ronaldo a été à l'origine du premier but merengue avec un déboulé sur l'aile droite et un centre repoussé par la défense dans les pieds de Kroos, qui a mis le ballon hors de portée du gardien (16e).

Et même si le Portugais n'a pas marqué, trouvant le poteau sur une frappe croisée (41e), il a aussi amené le troisième but du Real: percée plein axe et décalage pour James sur la droite, buteur d'une frappe contrée (43e).

Entretemps, le même James avait été passeur décisif pour Javier "Chicharito" Hernandez (24e), qui a marqué d'une frappe croisée à angle fermé.

Ce dernier a paru en état de grâce, quatre jours seulement après un but tardif contre l'Atletico qui a envoyé le Real en demi-finale de la Ligue des champions.

Sur son second but, "Chicharito" a ainsi contrôlé en pleine course une longue ouverture de Sergio Ramos et a donné deux buts d'avance au Real. Le Mexicain est ensuite sorti (73e) pour que l'entraîneur Carlo Ancelotti fasse entrer un défenseur supplémentaire, Pepe, pour gérer la fin de match.

Bref, une victoire au forceps pour le Real, qui garde le Barça dans sa ligne de mire. A cinq matches du but, la Liga est loin d'avoir déjà livré son verdict.