Championnats étrangers

Un but libérateur de Fernando Torres a permis à l'Atletico Madrid de dompter Alavés (1-0) samedi pour la 16e journée du Championnat d'Espagne et de chiper la deuxième place à Valence, battu 2-1 à Eibar, pour revenir à portée du leader Barcelone.

Au stade Metropolitano de Madrid, l'Atletico a longtemps buté sur la défense basque mais "El Niño" Torres, chouchou du public "colchonero" et entré en jeu cinq minutes plus tôt, s'est jeté sur un centre pour libérer les siens (74e).

Cette courte victoire confirme la montée en puissance de l'"Atleti", dont c'est le quatrième succès consécutif en Liga.

L'équipe de Diego Simeone (2e, 36 pts) pointe temporairement à trois longueurs du FC Barcelone (1er, 39 pts), opposé à La Corogne dimanche (20h45/19h45 GMT).

Quant à Valence (3e, 34 pts), il abandonne sa place de dauphin pour la première fois depuis mi-octobre. Et il se retrouve sous la menace directe du Real Madrid (4e, 31 pts), dont le match de Liga ce week-end a été reporté en raison de la participation et de la victoire des Madrilènes au Mondial des clubs.

La défaite de Valence, qui semble s'essouffler (2 revers en 3 matches) après un début de saison tonitruant, confirme que l'Atletico sera peut-être le principal rival du Barça pour le titre.

Valence douché à Eibar

Les "Colchoneros" ont pourtant dû encaisser une élimination précoce en Ligue des champions mais ils peuvent compter sur un calendrier désormais moins exigeant et sur un effectif bientôt renforcé par les recrues Diego Costa et Vitolo.

Dans ce contexte, Fernando Torres (33 ans) a surgi pour marquer un but crucial et prouver qu'il se battrait pour garder sa place dans un effectif promis au dégraissage au mercato de janvier.

Côté français, Antoine Griezmann a fait son retour à la compétition après un match manqué pour cause de douleurs musculaires. Et s'il n'a pas marqué, "Grizi" a été précieux dans l'animation du jeu, comme sur cette remise astucieuse dans la surface pour Kevin Gameiro, lequel n'a pu armer sa frappe (25e).

Ce dernier, pour sa part, a été moins en vue dans un match haché de fautes, et il a cédé sa place à vingt minutes de la fin au Belge Yannick Carrasco.

Alors que la presse espagnole évoque la possibilité d'un départ de Gameiro vers Valence, l'équipe "che" aurait sans doute eu bien besoin de l'avant-centre français samedi après-midi sous la pluie d'Eibar.

Privé de son meilleur buteur Simone Zaza, suspendu, Valence s'est retrouvé mené après un cafouillage défensif dont a profité le Japonais Takashi Inui, buteur d'un tir au ras du poteau (49e).

Et malgré l'égalisation de Santi Mina, apparemment entachée d'un hors-jeu (57e), puis le retour à la compétition du Portugais Gonçalo Guedes, prêté par le Paris SG, l'équipe de Marcelino Garcia Toral s'est inclinée sur une tête splendide de Joan Jordan (87e).