Championnats étrangers

Découvrez les résultats de la Liga.

Le Real Madrid, tenu en échec sur son terrain par Eibar 1-1 dimanche, a été rejoint en tête du Championnat d'Espagne par une équipe de l'Atletico en pleine réussite, vainqueur à Valence 2-0 grâce à ses attaquants français, Greizmann et Gameiro. Le FC Barcelone, privé de Leo Messi, a raté l'occasion de prendre seul la tête du Championnat d'Espagne, en s'inclinant 4 à 3 dimanche sur la pelouse du Celta Vigo, en match de clôture de la 7e journée.

Tenu en échec successivement par Villarreal (1-1) puis à Las Palmas (2-2) en Liga, et à Dortmund en Ligue des champions (2-2), le Real n'a donc pas répondu aux "exigences au jour le jour" exprimées par son entraîneur Zinédine Zidane.

Et ce quatrième nul d'affilée toutes compétitions confondues, après quatre victoires d'entrée en Liga, risque de provoquer un début de malaise au sein de la Maison blanche qui a pourtant aligné en attaque son trio "BBC" (Bale-Benzema-Cristiano Ronaldo).

Mais c'est Fran Rico, formé chez les réserves du Real, qui a plongé le Bernabeu dans la stupeur en ouvrant la marque de la tête dès la 6e minute, la défense madrilène étant totalement absente.

Privé de Marcelo et Casemiro blessés, ainsi que de Luka Modric, opéré à un genou dimanche et indisponible un mois, le Real a été désagréablement surpris par la vaillance d'Eibar qu'il avait atomisé 4-0 la saison dernière. Mais ils ont égalisé par Gareth Bale, l'homme le plus en vue du match, onze minutes plus tard, d'une tête piquée croisée au second poteau.

Après une montée de Cristiano Ronaldo, l'attaquant portugais a éliminé un défenseur avant de poser le ballon sur la tête de Bale (17e). Mais cela n'a pas du tout refroidi l'enthousiasme d'Eibar qui faisait même le siège du but madrilène. Ainsi, un tir puissant de Pedro Leon a obligé le gardien Navas à une superbe parade (19e).

Les Français Benzema et Varane, peu en vue, ont cédé leur place à la reprise. Et malgré les tentatives de Bale ou Ronaldo, Eibar a réussi un petit exploit de prendre au grand Real son premier point en cinq saisons de Liga.

Voilà donc le Real rejoint en tête par son voisin et rival de l'Atletico (15 points chacun) et à la merci du FC Barcelone, 4e avec 13 points, qui pourra passer en tête en cas de succès à Celta Vigo, en clôture de cette 7e journée.


Griezmann encore buteur

En début d'après-midi, Griezmann et Gameiro ont donné la victoire (2-0) à l'Atletico à Valence, en dépit de deux penalties arrêtés par le gardien local.

Antoine Griezmann, seul en tête du classement des buteurs après sa 6e réalisation en Liga cette saison, a ouvert la marque à la 63e minute après une passe décisive de Kevin Gameiro.

L'attaquant français s'est ainsi rattrapé de son penalty manqué de la 43e minute. Gameiro a conclu la domination madrilène en doublant la mise dans le temps additionnel (90+3).

Sous le regard du nouvel entraîneur valencien, l'Italien Cesare Prandelli, qui prendra en main l'équipe à partir de lundi, le gardien local Diego Alves s'est illustré en arrêtant deux penalties tirés par Griezmann et Gabi.

"Cela ne change rien pour moi, je voulais qu'on gagne le match. Si j'arrête un penalty et que cela aide l'équipe, je suis ravi. Si nous perdons, tant pis", a réagi Alves, "un grand gardien" selon Gameiro.

Griezmann, qui avait aussi manqué un penalty face au Bayern en C1 (victoire madrilène 1-0), en est à quatre face-à-face avec un gardien ratés sur six tentatives pour l'Atletico.

Le FC Séville, vainqueur d'Alaves (2-1) samedi soir, occupe la 3e place (14 points).

Barcelone chute et rate le podium

Le FC Barcelone, privé de Leo Messi, a raté l'occasion de prendre seul la tête du Championnat d'Espagne, en s'inclinant 4 à 3 dimanche sur la pelouse du Celta Vigo, en match de clôture de la 7e journée.

La défaite des champions en titre, sa deuxième de la saison, arrange les deux clubs de Madrid, l'Atletico et le Real, qui se partagent la tête avec 15 points. Le Séville FC complète le podium, avec 14 pts, un point devant les Catalans, 4e.

Un être vous manque... Le Barça n'a pas résisté une troisième fois à l'absence de son attaquant star Leo Messi, blessé à une cuisse et indisponible pour encore dix jours. Après deux victoires sans son maestro argentin, contre Gijon (5-0) en Liga et Mönchengladbach (2-1) en Ligue des champions, les coéquipiers de Luis Suarez ont pris l'eau en dix minutes à Vigo.

Pione Sisto (22e), Iago Aspas (31e) et Jérémy Mathieu (contre son camp, 33e) ont donné un avantage rapide et net aux Galiciens, au bon souvenir du public du stade Balaidos qui avait vu les Blaugrana déjà lourdement chuter la saison passée (4-1).

Mais alors que Piqué (58e) et Neymar (64e, sur penalty) avaient amorcé une remontada, le Barça a été trahi par son gardien, Marc-André Ter Stegen. Le dégagement du portier allemand était contré par Pablo Hernandez (76e), qu'il n'avait pas vu, offrant un but inespéré aux locaux qui commençaient à fléchir physiquement.

Le doublé de la tête de Piqué (87e) restera donc anecdotique, Neymar ratant l'occasion d'arracher le point du nul pour le 600e match d'Iniesta avec la tunique bleue et rouge.

Après un début de saison catastrophique, cette victoire marque le renouveau du Celta (10e), qui enchaîne un quatrième succès toutes compétitions confondues.

Pour le Barça, la trêve internationale vient à point, car Messi devrait être de retour pour le match de reprise contre La Corogne le 16 octobre puis pour le choc européen contre Manchester City trois jours plus tard en C1.