Championnats étrangers

Découvrez tous les résultats de la 29e journée de Liga.

Avec maîtrise, le leader Barcelone a battu l'Athletic Bilbao (2-0) grâce à un nouveau but du maestro Lionel Messi dimanche en Championnat d'Espagne, faisant un pas de plus vers le titre après la défaite de l'Atlético, son dauphin, renversé à Villarreal (2-1).

Après cette 29e journée, voilà le Barça (1er, 75 pts) toujours invaincu en Liga et nanti de onze points d'avance sur l'Atlético Madrid (2e, 64 pts): les "Colchoneros" se sont écroulés sur deux buts du Turc Enes Ünal (82e, 90e+2), alors qu'Antoine Griezmann avait ouvert le score sur un penalty contestable (20e).

Quand on sait que le Barça dispose aussi de l'avantage sur l'"Atleti" à la différence de buts particulière (1-1, 1-0), valable en cas d'égalité en Espagne, ce sont virtuellement 12 points qui séparent le premier du deuxième.

Et à neuf journées de la fin, on voit mal ce qui pourrait désormais empêcher Barcelone d'être sacré, même si son prochain déplacement s'annonce compliqué le 31 mars à Séville, après la coupure internationale.

Les Sévillans (6e, 45 pts), eux, sont tombés de haut en s'inclinant à Leganés 2-1, cinq jours après leur qualification historique pour les quarts de finale de Ligue des champions. Non seulement la quatrième place, directement qualificative pour la C1, s'éloigne, mais les Andalous ont été doublés par Villarreal (5e, 47 pts).

Valence, tombeur d'Alavés samedi (3-1), est provisoirement troisième (59 pts) devant le Real Madrid (4e, 57 pts), opposé à Gérone dimanche soir.

'Brillants' puis 'solides'

A Barcelone, pas de gueule de bois européenne: après sa nette victoire contre Chelsea mercredi (3-0), le club catalan a déroulé au Camp Nou en dépit des absences de Luis Suarez, suspendu, de Sergio Busquets (orteil fracturé) et d'Andrés Iniesta, entré en fin de match.

Messi, lui, était bien là. Et c'est lui qui a initié l'action de l'ouverture du score en lançant Jordi Alba, apparemment hors-jeu, lequel a servi Paco Alcacer (8e).

Puis l'Argentin a catapulté au fond un tir limpide après une passe décisive du Français Ousmane Dembélé (30e), soit le 25e but en Liga cette saison du "pichichi" Messi (meilleur buteur).

Dominateur, Barcelone aurait pu alourdir la marque mais Dembélé a buté deux fois sur le gardien (21e, 26e) et le Brésilien Philippe Coutinho a trouvé deux fois la transversale (14e, 34e).

Moins fringant en seconde période, le Barça s'est ensuite contenté de gérer son avantage pour enchaîner une 36e journée consécutive d'invincibilité, à deux matches seulement du record établi en Championnat d'Espagne par la Real Sociedad (1979-1980).

"En première période, nous avons été brillants, en seconde période, nous avons été solides, parce que nous avons cessé d'être brillants", a résumé l'entraîneur barcelonais Ernesto Valverde.

Griezmann marque en vain

Le technicien a salué au passage la performance de Dembélé, qui confirme être en grand progrès, quatre jours après son premier but en blaugrana: "C'est un joueur qui a des qualités immenses, a dit Valverde. Il a franchi des paliers importants ces dernières semaines."

Seul bémol à la prestation du jeune ailier français, remplacé sous les applaudissements par Iniesta (64e): une faute commise près de sa surface, assortie d'un carton jaune pour contestation (39e).

Antoine Griezmann aussi a été averti, pour un tacle non maîtrisé à Villarreal (15e). Un carton jaune qui lui vaudra d'être suspendu lors du prochain match de l'Atlético, le 1er avril face au Deportivo La Corogne, mais aussi d'être disponible le week-end du 8 avril pour le derby face au Real Madrid.

En attendant, "Grizi" aurait pu être décisif à Villarreal, puisque c'est lui qui a provoqué un penalty, peu évident, en chutant dans la surface. Penalty qu'il a transformé, soit son 17e but dans cette Liga.

En vain: l'Atlético n'a pas réussi à doubler la mise et Villarreal a renversé la vapeur dans une fin de match électrique, marquée par l'exclusion de l'ailier madrilène Vitolo (90e+3).