Championnats étrangers

Le Real Madrid, muet malgré le retour de Cristiano Ronaldo, a chuté face au Betis Séville (0-1) mercredi pour la 5e journée du Championnat d'Espagne et voit s'achever sa folle série offensive après 73 matches officiels consécutifs avec au moins un but inscrit.

Au stade Santiago-Bernabeu, l'équipe de Zinédine Zidane n'a pas trouvé la faille en compétition pour la première fois depuis avril 2016, alors même qu'elle retrouvait son attaquant-vedette Cristiano Ronaldo après cinq matches de suspension. Et le Betis, après avoir défendu avec acharnement, a réussi le hold-up parfait sur un but de Tony Sanabria (90e+4).

Cette défaite, la première de la saison pour le champion d'Espagne en titre, fait désordre: le Real (7e, 8 pts) se retrouve désormais relégué à sept longueurs du leader Barcelone (1er, 15 pts), auteur d'un sans-faute en cinq journées.


L'Atletico bat Bilbao 1-2, Carrasco buteur

L'Atletico Madrid est allé battre l'Athletic Bilbao 2-1 grâce aux inspirations d'Antoine Griezmann, impliqué sur les deux buts madrilènes mercredi pour la 5e journée du Championnat d'Espagne, ce qui permet aux "Colchoneros" de prendre la 2e place provisoire derrière Barcelone.

Dans la "cathédrale" de San Mamés, Griezmann a semblé avoir enfin lancé sa saison: le Français a amené l'ouverture du score d'un ballon subtil dans l'espace pour Koke qui a servi Angel Correa, auteur d'un plat du pied (55e). Puis "Grizi", buteur samedi contre Malaga (1-0), a été passeur décisif sur le deuxième but, signant une jolie louche dans la course du Belge Yannick Carrasco (73e).

Raul Garcia a réduit le score dans le temps additionnel (90e+2), alors que son équipier Aritz Aduriz avait raté en première période un penalty sifflé pour une faute peu évidente, butant sur le gardien slovène Jan Oblak (41e).

Cette victoire permet à l'équipe de Diego Simeone de revenir sur le podium provisoire (2e, 11 pts), à quatre longueurs du leader Barcelone (1er, 15 pts), en attendant les autres matches de la 5e journée mercredi et jeudi. Le Real Madrid (8 pts) pouvait revenir à hauteur de son voisin madrilène en cas de succès contre le Betis Séville mercredi soir (20h00 GMT).

Jouer à Bilbao a souvent réussi à Griezmann, formé chez les voisins et rivaux de la Real Sociedad, à Saint-Sébastien. Et l'attaquant français, auteur d'un triplé à San Mamés en 2014, a réussi une très belle prestation mercredi.

Il a multiplié les tentatives (18e, 28e, 37e), marquant notamment deux buts annulés par l'arbitre, le premier pour une faute préalable de Diego Godin (44e), le second pour un hors-jeu peu évident (62e).

Et "Grizi" aurait pu bénéficier d'un penalty que l'arbitre lui a refusé (63e), alors que les Basques avaient de leur côté bénéficié du penalty douteux raté par Aduriz (41e).

Expulsé lors de la 1re journée de Liga pour avoir insulté l'arbitre, le Français a rongé son frein en ce début de saison. Mais son but inscrit samedi dernier, le premier dans le tout nouveau stade de l'"Atleti", l'a libéré et les "Colchoneros" peuvent se réjouir d'avoir retrouvé leur meilleur atout offensif.