Championnats étrangers

La "Maison blanche" a retrouvé des couleurs... et son trident "BBC"! Des doublés de Gareth Bale et Cristiano Ronaldo, enfin associés à Karim Benzema, ont permis au Real Madrid d'étriller La Corogne 7-1 dimanche pour rebondir et récupérer la 4e place du Championnat d'Espagne.

C'est le match le plus abouti de l'équipe de Zinédine Zidane depuis début décembre: le Real s'est imposé sur des buts de Nacho (32e, 88e), Bale (42e, 58e), Luka Modric (68e) et surtout Cristiano Ronaldo (78e, 84e), buteur pour la première fois depuis un mois avant de sortir le visage en sang en raison d'un coup de pied reçu à la tête.

Ce net succès lors de la 20e journée fait du bien au club merengue (4e, 35 pts, un match de moins). Il récupère la quatrième et dernière place qualificative pour la Ligue des champions aux dépens de Villarreal (5e, 34 pts), qui était passé devant samedi. Et la "Maison blanche, distancée à 16 longueurs du leader Barcelone (1er, 51 pts), reprend confiance à trois semaines de son choc européen face au Paris SG mi-février.

Cela faisait quelques temps qu'on n'avait pas vu le Real Madrid produire autant de jeu et se montrer aussi conquérant. Certes, ce n'était "que" le Deportivo La Corogne, relégable, mais le stade Santiago-Bernabeu n'a pas boudé cette embellie sous un soleil déjà printanier.

Nacho prend confiance avant Neymar

Peut-être est-ce un effet du retour au 4-3-3, avec le trio "BBC", qui n'avait plus été aligné ensemble depuis neuf mois! Sans Isco pour ralentir le ballon, le jeu s'est fait plus direct et plus déstabilisant.

Au coup d'envoi dimanche, le deuxième "B" n'était pas Benzema, de retour dans le groupe après une blessure, mais le jeune Borja Mayoral.

Cela n'a pas empêché Ronaldo et Bale de guider Madrid vers le sursaut, après plusieurs contre-performances inquiétantes.

Les deux ailiers ont multiplié les centres pour se trouver l'un l'autre (3e, 4e, 7e), Ronaldo a buté sur le gardien (28e), Marcelo a vu sa frappe déviée sur le poteau (30e) mais le Real n'a jamais baissé les bras malgré l'ouverture du score en contre d'Adrian Lopez (23e).

Pour égaliser, l'équipe merengue s'en est remis à Nacho, joueur de devoir qui déçoit rarement lorsqu'il est titulaire.

Le défenseur, associé à Varane en charnière centrale, a bien ouvert son pied sur un service de Marcelo (32e), il a marqué tel un avant-centre (88e) et il a sauvé un but tout fait d'un tacle glissé splendide (69e). De quoi prendre confiance en vue du match face au PSG, où il devrait dépanner comme latéral droit face aux arabesques de Neymar...

Ronaldo buteur ensanglanté

L'autre joueur qui a marqué les esprits, c'est Gareth Bale. Après un automne pourri par les blessures, le Gallois confirme son renouveau en 2018: il compte déjà cinq buts en quatre matches au mois de janvier.

Et les sensations reviennent peu à peu: sa frappe limpide en lucarne a remis le Real devant (42e), sa tête décroisée sur corner l'a mis à l'abri (58e).

Ronaldo, pour sa part, reste ce joueur peu en réussite qui s'agace à chaque occasion ratée, comme cette reprise immanquable (71e).

Mais même s'il a fait beaucoup parler de lui cette semaine sur fond de rumeurs de départ, le quintuple Ballon d'Or a servi Luka Modric d'une talonnade (68e) puis signé un doublé d'une tête puissante (78e), enfin d'une tête plongeante (84e). Le visage ensanglanté après ce second but, il a regagné les vestiaires sans attendre la fin du match.

Quant à Benzema, entré à l'heure de jeu sous les sifflets du stade Bernabeu, il a enfin retrouvé la compétition après un mois d'absence. Et il va avoir quelques semaines pour se remettre d'aplomb en vue du grand rendez-vous face au PSG...