Championnats étrangers

Avec un onze remanié et la tête ailleurs, le Real Madrid a battu Leganés 2-1 samedi pour la 35e journée du Championnat d'Espagne, tout en restant focalisé sur sa demi-finale retour de Ligue des champions mardi face au Bayern Munich.

L'équipe de Zinédine Zidane, qui avait laissé au repos plusieurs cadres dont Cristiano Ronaldo, s'est imposée sur des buts de Gareth Bale (8e) et Borja Mayoral (45e), avant la réduction du score de Darko Brasanac (66e).

Au classement, le Real (3e, 71 pts) se rapproche de la deuxième place occupée par l'Atlético Madrid (2e, 72 pts), avec l'objectif honorifique de finir devant son voisin de la capitale. Surtout, le double champion d'Europe en titre peut sereinement se tourner vers son grand rendez-vous mardi face au Bayern (aller: 2-1), avec le rêve d'une troisième finale de C1 d'affilée.

"Je suis très content de l'attitude de mes joueurs aujourd'hui, avec 10 changements dans le onze de départ", a réagi Zidane. "Maintenant, nous devons nous remettre au travail, nous avons un autre match mardi et nous jouons le match de l'année. Nous avons un titre à défendre."

Le succès merengue de samedi risque néanmoins de ne pas suffire à empêcher le FC Barcelone (1er, 83 pts), leader invaincu, de décrocher dimanche à La Corogne son 25e titre de champion d'Espagne. Un nul suffit aux Catalans pour succéder au palmarès au Real et signer un joli doublé Coupe-Championnat.

Ambiance buissonnière

Au moins la "Maison blanche" a-t-elle évité, par sa victoire, que le Barça puisse être sacré sans même jouer...

Mais à l'évidence, la Liga semble pliée depuis longtemps et Zidane, malgré ses déclarations remobilisatrices, a affiché clairement ses priorités samedi: la C1, rien que la C1.

Sous un soleil printanier au stade Santiago-Bernabeu, "ZZ" a lancé ses jeunes pousses pour reposer les cadres. Cristiano Ronaldo, Sergio Ramos et Raphaël Varane étaient laissés au repos, Luka Modric, Marcelo ou Toni Kroos remplaçants.

Bref, l'ambiance était buissonnière et la tête un peu ailleurs.

Et cela en dit long sur l'évolution des hiérarchies au sein du vestiaire que de voir titulaires dans cette équipe "bis" un duo Gareth Bale-Karim Benzema, absents du onze de départ mercredi dernier à Munich.

Ces deux-là ont essayé samedi de changer la dynamique et de se mettre en valeur au Bernabeu, dans l'espoir d'être du match retour contre le Bayern, alors que le meneur de jeu Isco (épaule) est blessé.

Porteur du brassard de capitaine, Karim Benzema a adressé une frappe contrée que Gareth Bale, en se jetant, a poussé au fond à bout portant (8e). Soit le 12e but du Gallois dans cette Liga.

Défense expérimentale

On a aussi vu le jeune Borja Mayoral, qui a doublé la mise en reprenant au second poteau un ballon prolongé de la tête par un défenseur adverse (45e). Dans une certaine confusion puisque Leganés réclamait, à tort, un hors-jeu.

Derrière, la défense était tout aussi expérimentale. Et ce manque de rodage s'est vu: Miguel Angel Guerrero a trouvé la base du poteau du Real (26e) puis raté un but tout fait dans les six mètres (28e).

Puis le Marocain Nordin Amrabat a expédié un tir sur le haut de la transversale (37e) et le Serbe Darko Brasanac a fini par réduire le score d'un plat du pied à bout portant (66e).

En fin de rencontre, il a fallu un sauvetage du gardien Kiko Casilla sur sa ligne pour préserver la victoire merengue (75e) et offrir au Real une petite revanche sur les "Pepineros" de Leganés, qui avaient créé la surprise en janvier en éliminant le club merengue en quarts de Coupe du Roi (1-0, 1-2).