Championnats étrangers

Découvrez les résultats de la Ligue 1.

Marseille et Saint-Etienne, vainqueurs à Nantes et Caen (0-1), ont suivi samedi le rythme de Lyon, en tête d'un championnat de France qui prendra une autre dimension dimanche avec les débuts de Neymar au Paris SG, qui se déplace à Guingamp en clôture de la 2e journée.

Avant cette première attendue par toute la planète football, Stéphanois et Marseillais pointent à six unités, meilleur total possible après deux journées, comme Lyon, vainqueur vendredi à Rennes (1-2).


OM, merci Ocampos

De retour de prêt d'Italie (Genoa puis AC Milan), le milieu offensif argentin Lucas Ocampos a endossé le costume de remplaçant-buteur en délivrant Marseille en toute fin de match à Nantes (0-1).

La victoire phocéenne n'est pas illogique compte tenu d'une première période copieusement dominée. Et si le FCN n'avait pas eu la bonne idée - insufflée par son nouvel entraîneur Claudio Ranieri - de recruter Ciprian Tatarusanu, le score n'aurait certainement pas été nul et vierge à la pause.

Pour ses débuts sous ses nouvelles couleurs, le gardien international roumain a été épatant, écoeurant les Marseillais sur une frappe de Zambo Anguissa à l'entrée de la surface (5e), une tête de Florian Thauvin qui partait dans la lucarne (7e) et une autre de Valère Germain (34e).

Il fallait bien le talent de l'ancien portier de la Fiorentina pour compenser la poisse des Nantais, décimés par les blessures avec trois changements effectués en moins de 25 minutes! Valentin Rongier, Yacine Bammou et Alexander Kacaniklic trop vite hors service, les Nantais ont même terminé avec Diego Carlos touché à l'épaule et un bandage au bras...

Même blessée, la bête nantaise s'est démenée jusqu'au bout et a eu trois balles d'égalisation: Emiliano Sala a trouvé la barre transversale (89e) de la tête et frôlé la lucarne (90+1), et Adrien Thomasson n'est pas passé loin du poteau gauche de Steve Mandanda (90e).

Provisoirement en tête de L1, l'Olympique de Marseille est dans de bonnes dispositions avant son rendez-vous européen à Domzale (Slovénie) jeudi en barrages d'Europa League, tandis que Nantes, s'il reste englué en fond de classement, a affiché de belles ressources physiques et mentales.


Saint-Etienne en toute discrétion

L'AS Saint-Etienne ne fait assurément pas le même bruit que les grosses cylindrées parisienne, lyonnaise, monégasque ou marseillaise, mais elle est tout aussi efficace en ce début de saison.

Après avoir écarté Nice lors de la première journée (1-0), les Verts ont assuré l'essentiel à Caen, grâce à un but de Romain Hamouma en milieu de seconde période (67e), même s'ils auraient pu partager les points avec des Normands volontaires, qui ont notamment trouvé le poteau.


Angers et Bordeaux assurent, Toulouse démarre

Derrière le trio de tête provisoire, trois formations présentent un bilan positif avec 4 points: Angers, Bordeaux et Troyes, qui a surpris Nice vendredi (1-2).

Comment durer dans l'élite avec de faibles moyens? Les Angevins ont montré l'exemple à des Amiénois largués, s'imposant 2-0 dans la Somme.

L'addition aurait pu être plus lourde tant le SCO a dominé les débats et l'ASC manqué de mordant.

Bordeaux n'a pas brillé mais s'est montré opportuniste face à Metz (2-0), sur des buts de Valentin Vada juste avant la pause (44e), et de Youssoune Sankharé (65e). Mais les Girondins devront faire mieux s'ils veulent viser l'Europe.

L'Europe, Toulouse n'y pense probablement pas mais son équipe n'est pas en retard: après avoir fait douter le champion Monaco en ouverture (défaite 2-3 sur le Rocher), le TFC a remporté sa première victoire de la saison face à Montpellier (1-0).