Championnats étrangers

Monaco a récupéré la 2e place dans une fin de soirée renversante aux dépens de Lyon, tandis que Rennes s'est qualifié pour l'Europa League et que Lille a assuré son maintien, samedi lors de l'avant-dernière journée de Ligue 1.

2e place: Monaco repasse devant

Alors qu'il ne reste plus qu'une journée à disputer, Monaco a désormais deux points d'avance sur Lyon et trois sur Marseille, qui avait été neutralisé à Guingamp vendredi (3-3), avant sa finale d'Europa League mercredi face à l'Atletico Madrid.

C'était la fièvre du samedi soir, surtout dans les toutes dernières minutes! Car, à la Meinau comme à Louis-II, tout s'est joué sur la fin: avant d'entrer dans la 88e minute, Lyon menait 2-1 à Strasbourg et Monaco était neutralisé 0-0 par Saint-Etienne. Et l'OL avait donc à ce moment-là trois points d'avance sur l'ASM et une différence de buts largement favorable: autant dire qu'il était virtuellement en Ligue des champions la saison prochaine.

Mais à la 88e minute, le basculement s'amorçait: Da Costa égalisait pour Strasbourg à 2-2, en battant de la tête Diakhaby, déjà fautif sur l'ouverture du score de Bahoken. Ironie du sort, le jeune défenseur avait pu jouer ce match grâce au recours suspendant... sa suspension liée au houleux OM-OL de mars...

Dans la foulée, Lemar était balayé par Debuchy dans la surface de Saint-Etienne, et Fabinho transformait le pénalty offrant in fine la victoire à Monaco (90e+1). Mais un autre coup de pied arrêté allait finir d'opérer le basculement, lorsque Liénard marquait d'un magnifique coup franc direct pour Strasbourg, promu alsacien qui scellait son maintien et battait Lyon 3-2. Enorme coup d'arrêt pour l'OL, qui avait enchaîné sept victoires d'affilée.

Lors de la 38e et dernière journée, samedi prochain, Monaco ira à Troyes, tandis que Lyon recevra Nice et Marseille accueillera Amiens. De nouveaux renversements en perspective ?

C3: Rennes qualifié, Montpellier décroché

Rennes retrouve l'Europe, fréquentée pour la dernière fois en 2012, en frappant un grand coup: une victoire 2-0 au Parc des Princes face aux champions parisiens, il est vrai sensiblement démobilisés depuis l'acquisition de leur titre mi-avril, au trophée remis dans la foulée. Le PSG était invaincu à domicile sur la scène domestique depuis mars 2016.

Le grognard Thiago Motta (35 ans) a été célébré pour son dernier match au Parc, avant de prendre sa retraite à l'issue de cette saison. Et c'est lui qui a offert l'ouverture du score aux Bretons en concédant un penalty, transformé par Bourigeaud (52e), avant que Hunou ne finisse le travail (71e). L'Europe retrouvée, mission accomplie pour les Bretons de Sabri Lamouchi.

Derrière, c'est Nice qui a pris une option pour l'autre billet de C3 encore libre, en occupant la 6e place avec deux points d'avance sur ses premiers poursuivants.

Balotelli, pour ce qui était vraisemblablement son dernier match devant ses supporters niçois, les a mis en bonne position d'accueillir des matches européens la saison prochaine, en étant le grand homme face à Caen (4-1), avec un doublé d'entrée de jeu (2e, 10e s.p.), une passe décisive pour Saint-Maximin, et en provoquant ensuite l'expulsion d'un adversaire, le défenseur Diomandé, en début de seconde période.

A deux points de Nice se tiennent Bordeaux et Saint-Etienne. Les Verts ont peut-être tout perdu en s'inclinant à Monaco, tandis que les Girondins ont fait le travail en écrasant Toulouse 4-2, avec notamment un triplé de Braithwaite face à son ancien club.

Montpellier en revanche ne peut plus, mathématiquement, atteindre l'Europe après son nul 1-1 face à Troyes.

Maintien: Lille et Strasbourg l'ont fait

Strasbourg a été héroïque face à Lyon, mais Lille aussi a sauvé sa peau, avec quatre longueurs d'avance sur le barragiste.

Face à Dijon (2-1), le Losc a pourtant été cueilli à froid par un but de Kwon qui bénéficiait d'un cadeau de Maignan (11e), mais il a su renverser la vapeur grâce à un doublé de Mothiba (18e, 45e+1), deux actions copie conforme: passe en profondeur de Benzia pour Malcuit qui centre pour l'attaquant sud-africain. Et conservé cet avantage durant toute la seconde période.

Le barragiste, c'est Toulouse, écrasé à Bordeaux. Le Téfécé a trois longueurs de retard sur Caen (17e), battu à Nice. Il recevra Guingamp samedi prochain, tandis que les Normands accueilleront le PSG.

Troyes de son côté, malgré son point pris à Montpellier, reste dans la zone rouge (19e), avec un dernier match difficile, face à Monaco.

Les deux matches sans enjeu étaient Amiens-Metz (2-0) et Angers-Nantes (0-2).