Championnats étrangers

Le Barça s'avance vers de grosses échéances.

L'entraîneur du FC Barcelone Luis Enrique s'est dit "optimiste" avant d'entamer samedi à Séville une rude série de cinq rencontres au sommet en deux semaines, avec pour point d'orgue la double confrontation contre le Paris SG en quart de finale de Ligue des champions.

Coup sur coup, le leader du Championnat d'Espagne va défier Séville (5e) samedi en Liga, Paris mercredi prochain en quart aller de C1, puis Valence (4e) et le match retour contre le PSG au Camp Nou, avant un derby toujours électrique contre l'Espanyol Barcelone.

"Le match contre Séville sera très compliqué mais je suis optimiste au vu de la signification de ce match pour nous", a expliqué Luis Enrique en conférence de presse. "Je suis optimiste, en fonction de ce que je vois de l'équipe, de sa manière de s'entraîner, et je suis optimiste concernant le fait de pouvoir minimiser les vertus (de Séville) et de les faire souffrir par notre jeu de transition et nos phases offensives."

Le technicien barcelonais a néanmoins reconnu que le Barça aurait fort à faire samedi (18h00 GMT) sur la pelouse du stade Sanchez-Pizjuan, où Séville n'a plus perdu en Liga depuis plus d'un an.

"C'est l'une des meilleures équipes sur les aspects importants du jeu et son classement le montre, c'est l'une des équipes les plus compliquées à affronter dans son stade après beaucoup de matches sans défaite", a analysé Luis Enrique. "C'est une équipe très complète et c'est un match stimulant pour nous."

Pour cette rencontre et celles qui suivent, Barcelone devrait disposer d'un effectif quasiment au complet puisque Jordi Alba, de retour de blessure (adducteurs), est dans le groupe pour samedi et "en condition" pour jouer, a indiqué l'entraîneur asturien. "C'est une donnée plus que positive et cela ouvre beaucoup de possibilités à l'entraîneur", s'est-il réjoui.

A huit matches de la fin de la Liga, les Barcelonais (1er, 74 pts) doivent l'emporter samedi pour s'assurer de conserver au moins quatre longueurs d'avance sur le Real Madrid (2e, 70 pts), qui reçoit Eibar pour cette 31e journée.