Championnats étrangers

Le FC Barcelone et le Real Madrid, en quête d'attaquants, vont-ils frapper un grand coup cet hiver après s'être montrés plutôt sages cet été ? 

Le mercato d'hiver risque d'être animé en Europe, alors que la chasse aux défenseurs est aussi lancée entre les mastodontes de Premier League.

Du mouvement au Barça et au Real ?

En Espagne, le FC Barcelone est a priori le grand nom qui a le plus besoin de renforts. Après la perte de Neymar cet été et alors que son potentiel remplaçant Ousmane Dembélé se remet encore d'une grave blessure, le club catalan recherche un milieu offensif de talent susceptible de suppléer le duo Lionel Messi-Luis Suarez.

La piste menant à Philippe Coutinho (Liverpool), jugée trop onéreuse l'été dernier, n'a pas été totalement abandonnée, selon la presse. En défense, le départ attendu de Javier Mascherano en Chine devra être compensé par un défenseur central qui pourrait être le Colombien Yerry Mina (Palmeiras).

Au Real Madrid, le dossier le plus chaud semble être celui du prometteur gardien Kepa Arrizabalaga (Bilbao), en fin de contrat en juin et susceptible de rejoindre la capitale dès cet hiver.

Les médias évoquent aussi un possible intérêt pour un avant-centre destiné à épauler Karim Benzema, avec la condition qu'il soit éligible en C1 (Mauro Icardi? Alexis Sanchez?). Et peut-être aussi un défenseur central de plus, le jeune Jesus Vallejo ne semblant pas apporter toutes les garanties.

Enfin, l'Atletico Madrid est enfin libéré de son interdiction de transferts et va pouvoir aligner ses recrues estivales Diego Costa et Vitolo, enfin qualifiés. Son mercato devrait être aussi animé dans le sens des départs puisque le club pourrait dégraisser après son élimination précoce en C1. On parle par exemple d'un possible départ de Kevin Gameiro à Valence.

La défense vaut de l'or outre-manche

Les club anglais cherche défenseur central désespérément. Avec un Stones surutilisé, et désormais blessé, Kompany qui passe beaucoup trop de temps à l'infirmerie et Mangala qui n'est pas dans les plans de Guardiola, Manchester City a besoin de renfort dans l'axe. Si la perle pouvait aussi jouer à gauche le temps que Benjamin Mendy reviennent, ce serait un vrai plus.

C'est un peu le même cas de figure pour le rival Manchester United. Avec Bailly "out" indéfiniment, Lindelöf qui peine à convaincre, Rojo pas encore au top, Mourinho n'a plus que Phil Jones et Smalling comme défenseur de haut niveau.

Quant à Liverpool, Klopp tarde à lancer le néo-international Gomez dans l'axe. D'autres chantiers sont ouverts à Anfield: le départ ou non de Coutinho vers le Barça et de Sturridge qui ne joue plus.

Ailleurs, c'est la course à Thomas Lemar qui va animer l'hiver. Chelsea est intéressé, tandis qu'Arsenal va sans doute revenir à la charge. Outre le Monégasque, un nom revient souvent dans les rumeurs, celui de l'ailier de Leverkusen Leon Bailey: Chelsea, ManU et Liverpool seraient sur les rangs.

Chez les "Gunners", il faudra aussi déterminer l'avenir de Sanchez et Özil, en fin de contrat en juin. Il est peu probable que le Chilien prolonge mais c'est plus flou pour l'Allemand. Quant à Giroud, Wenger veut qu'il reste. Le "Super Sub", lui, a évoqué un possible changement d'air.

Sans trou dans l'effectif, Tottenham et Chelsea chercheront des doublures convaincantes à Kane et Morata. Ni Llorente, ni Batshuayi n'ont convaincu.

Le Bayern frappe déjà

Le Bayern n'a pas perdu de temps: avant même l'ouverture officielle du marché, les Bavarois ont annoncé jeudi l'arrivée de l'avant-centre international allemand de Hoffenheim Sandro Wagner. Wagner, 30 ans, vient pour servir de doublure au buteur star Robert Lewandowski, qui se plaignait de n'avoir pas assez de temps de récupération.

Certains sites ont cru pouvoir annoncer le retour au Bayern Munich de l'ex-jeune prodige portugais Renato Sanches, prêté à Swansea en début de saison. "Nous sommes très bien équipés au milieu de terrain, nous n'avons aucun besoin", a déclaré Jupp Heynckes pour couper court aux rumeurs.

Dortmund, fidèle à sa politique de recrutement de très jeunes joueurs encore en formation, s'intéresse fortement à l'avant-centre Argentin Maximiliano Romero (18 ans), qui viendrait de Velez Sarsfield pour 12 millions d'euros, selon le quotidien Bild.

Calme plat dans le Calcio?

Le marché devrait être très calme en Italie, où la plupart des clubs n'auront soit pas les moyens de bouger, soit pas de raisons de le faire. A Naples, l'entraîneur Maurizio Sarri répète régulièrement son aversion pour le mercato d'hiver et il ne demandera pas de renfort. Seul un attaquant (Inglese du Chievo ou Ciciretti de Benevento) pourrait arriver en attendant le retour de blessure de Milik.

L'effectif de la Juventus est complet et bien construit et les mouvements d'importance sont très improbables. L'arrivée d'un latéral est possible.

L'AS Rome, qui mise sur l'intégration progressive de joueurs blessés en début de saison ou encore indisponibles (Schick, Emerson, Karsdrop), et l'Inter Milan sont de leur côté encore aux prises avec les sanctions liées au fair-play financier et ont donc peu ou pas de marge de manoeuvre.

A Milan enfin, le refus par l'UEFA de l'accord volontaire sur le fair-play financier est un message très clair: impossible de dépenser encore. Le dossier Donnarumma semble voué à se calmer et un départ en janvier serait surprenant.