Championnats étrangers

Le leader Manchester City a fait un pas de plus vers le titre de champion d'Angleterre après sa 16e victoire d'affilée record, 4-1 devant Tottenham, samedi, lors d'une 18e journée marquée par le succès étriqué de Chelsea et Arsenal (1-0).

Avec un total de 52 points, 14 de plus que son dauphin d'United, l'autre club de Manchester en déplacement dimanche à West Brom', seul un effondrement inattendu lors de la seconde partie pourrait empêcher Pep Guardiola d'être sacré dans un troisième championnat après l'Espagne (Barcelone) et l'Allemagne (Bayern Munich).

Dites 16!

Inarrêtables Citizens. Non contents d'avoir porté le record de Premier League à 15 succès de rang, ils ont ajouté une 16e victoire trois jours plus tard en battant l'un des prétendants au titre des deux dernières saisons.

Tottenham a fait illusion un petit quart d'heure, avant de voir Ilkay Gundogan (14e), Kevin de Bruyne (70e), et Raheem Sterling (80e et 90e) construire le succès. Le plus troublant, c'est la sensation de facilité qui se dégage de cette équipe, qui a gagné sans avoir été à son meilleur niveau.

L'addition aurait même pu être plus lourd si Gabriel Jesus avait réussi son pénalty (76e).

Huit sur dix pour Chelsea

Les Blues, tenants du titre, ont battu Southampton dans une rencontre bien gérée, grâce à un but marqué par Marcos Alonso (45+3). Ils rejoignent provisoirement Manchester United en deuxième position, avec 38 points mais une moins bonne différence de buts.

Le début de saison des Londoniens a été poussif, mais ils carburent désormais à un rythme de champion. Sauf que City caracole loin devant (Chelsea compte 14 points de moins).

Cette série commencée il y a deux mois est en partie liée au remplacement de David Luiz par Andreas Christensen en défense. "Nous avons remporté un match difficile. Mais tout le monde a oublié que nous avons gagné huit fois, fait match nul une fois et perdu une seule fois lors des dix dernières rencontres par qu'il y a une équipe (City) qui gagne tout", a réagi l'entraîneur Antonio Conte.

Arsenal se rassure

Les Gunners ont de nouveau fait valoir leur aisance à domicile pour dominer Newcastle et signer leur 13e succès à l'Emirates en 14 sorties. L'équipe restait sur trois matches sans victoire en Premier League, dont une défaite douloureuse (1-2) à domicile face à Manchester United, qui avait précisé les limites éternelles de la formation d'Arsène Wenger.

"Nous avons joué trois matches en six jours et le 3e était un petit peu difficile physiquement", a reconnu l'entraîneur.

Les Londoniens, 4e avec 33 points, ont ouvert le score assez rapidement grâce à une superbe reprise de volée de Mesut Özil (23e) et ont ensuite géré. "C'est très important pour lui de prendre des risques. Je suis content qu'il ait tiré au but alors que dans 99% des cas, il sert quelqu'un d'autre", a-t-il commenté.

Leicester surpris par Crystal Palace

Lors du premier match du jour, Leicester a été surpris par Crystal Palace (0-3). La formation de Claude Puel restait pourtant sur quatre victoires consécutives. Elle a, cette fois, livré une copie proche du néant. Simple accident? Esprits trop tournés vers le quart de finale de League Cup, mardi, face à Manchester City?

Le manager français, en poste depuis six semaines, a reconnu que son équipe n'était "pas dans un bon jour. Nous aurions dû être plus agressifs, dû développer un meilleur jeu, avec plus d'intensité et de qualité. C'est une bonne leçon pour l'avenir."

. Coupure de courant à Stoke

La dix-huitième journée s'est également signalé par une rarissime coupure d'électricité, liée à un pic de demande, qui a retardé d'une heure le coup d'envoi du match Stoke-West Ham (0-3).

Dimanche, Manchester United, en déplacement chez WBA (14:15 GMT), essaiera de ramener à des proportions plus raisonnables l'écart qui le sépare de City.