Championnats étrangers

Découvrez tous les résultats de Premier League. 

Manchester United, vainqueur 2-1 à West Bromwich Albion, et Liverpool sans pitié sur le terrain de Bournemouth 4-0, ont suivi le rythme des équipes de tête, même si Manchester City reste intouchable en tête du Championnat d'Angleterre après son 16e succcè d'affilée, record en 18 journées.

Avec 41 points, les hommes de José Mourinho accusent toujours 11 unités de moins que les Citizens de Pep Guardiola, alors que Chelsea, le tenant du titre, a consolidé sa 3e place (38 pts). Liverpool (34 pts) double Arsenal (33) au 4e rang, synonyme de C1 en fin de saison.

Une occase et demie...

"Je pense que nous méritons de gagner. Nous étions les meilleurs et avons contrôlé la partie pendant très lontemps. La première période était tellement intense que la seconde paraissait moins aboutie", a analysé Mourinho.

Les Red Devils, qui avaient perdu la bataille de Manchester face aux Citizens 2-1, ont plié le match dès les 45 premières minutes avec des buts de la tête de Romelu Lukaku à la réception d'un centre de Marcus Rashford (27e) et de Jesse Lingard d'une frappe écrasée et détournée dans son propre but par Ahmed Hegazy (35e). Déjà buteur lors du match précédent, l'attaquant belge a de nouveau choisi de ne pas célébrer son but, en réponse aux critiques des fans après sa médiocre performance face à City dimanche dernier.

Dans le dernier quart d'heure, les offensives assez rudimentaires de West Brom, entraîné par Alan Pardew depuis trois semaines, ont semé la panique dans la co-meilleure défense de Premier League. Plusieurs cafouillages ont confirmé que la sérénité n'était pas de retour chez les Red Devils, une semaine après la claque subie à Old Trafford.

"West Brom était vraiment puissant dans le jeu aérien. Mais après leur but (Barry, 77e), nous avons repris le contrôle de la partie de nouveau", a ajouté le technicien portugais.

La ballade des Reds

Jürgen Klopp avait raison: les "jours sombres" ne sont pas de retour à Liverpool après deux nuls de rang après l'explosion du Spartak en Ligue des champions (7-0). Trois buts signés Philippe Coutinho (20e), Dejan Lovren (26e) et Mohamed Salah (44e) ont permis aux Reds de renouer avec la victoire de belle manière. Roberto Firmino (66e) a ajouté un 4e but pour donner encore plus d'éclat à ce succès.

A cinq jours d'un déplacement important à Arsenal, les Reds sont en pleine confiance, à la faveur notamment d'une stabilisé défensive nouvelle (4 buts encaissés lors des 9 derniers matches de Premier League).

Un De Bruyne d'exception

"La performance de Kevin De Bruyne est tout simplement exceptionnelle: on a du mal à imaginer combien il est bon ballon au pied. De plus, il court comme un joueur amateur. Ce qui rend la tâche plus facile pour le manager et le club..." Signé Pep Guardiola aussi heureux que ses Citizens sont inarrêtables.

Tottenham, l'un des prétendants au titre lors des deux dernières saisons, a fait illusion un petit quart d'heure avant de s'incliner 4-1 (buts de Gundogan, de Bruyne, et doublé de Sterling).

Sauf cataclysme ou effondrement lors du fameux Boxing Day, le titre ne devrait pas échapper à City et Guardiola deviendra entraîneur ayant gagné un titre dans trois championnats différents après l'Espagne (Barcelone) et l'Allemagne (Bayern Munich)