Championnats étrangers

Autosuggestion ou volonté avérée de sa direction, Claude Puel a affirmé vendredi qu'il se voyait encore sur le banc de Leicester la saison prochaine, malgré les rumeurs d'éviction le concernant.

"Nous verrons si c'est possible ou non, mais j'ai un bon pressentiment car c'est la meilleure chose pour le club", a expliqué l'entraîneur français arrivé en octobre à la tête des "Foxes" en remplacement de Craig Shakespeare.

Les résultats de Leicester ces dernières semaines ont fait naître des doutes sur l'avenir de Puel à la tête de l'équipe, le club vainqueur surprise de la Premier League en 2016 n'ayant remporté que cinq de ses vingt dernières rencontres.

En conférence de presse, l'entraîneur français a défendu son bilan: "Nous allons finir neuvième ou peut-être huitième mais le club n'a fini que deux fois dans le top 10 en 18 ans", a-t-il rappelé, fort du soutien reçu du propriétaire thaïlandais des "Foxes" après une réunion la semaine dernière.

"Je ne suis pas venu pour seulement quelques matches et essayer de sauver le club (de la relégation). Je veux ce projet, je veux travailler pour développer le jeu et l'équipe", a déclaré le technicien de 56 ans, pas intéressé par un rôle de pompier de service.

L'entraîneur champion de France avec Monaco en 2000 avait été renvoyé de Southampton en fin de saison dernière malgré une finale de League Cup et une huitième place en championnat.