Championnats étrangers

Découvrez les résultats de la Premier League.

Dimanche pourri à Manchester: City s'est incliné pour la première fois de la saison, à Tottenham (2-0), mais reste leader, tandis que United (6e) a connu une nouvelle désillusion contre Stoke (1-1), lors de la 7e journée du Championnat d'Angleterre.


City s'arrête à six, Tottenham impressionne

Pep Guardiola ne battra pas le record de Premier League de sept victoires lors des sept premières journées. Tottenham l'arrête à six et pour le technicien catalan, c'est "normal".

"Je n'ai jamais pensé que nous ne perdrions pas un match. (...) Cela arrive parfois et cela peut nous aider à progresser", a sobrement commenté Guardiola, déjà échaudé par le match nul mercredi en Ligue des champions contre le Celtic (3-3).

Les "Citizens" et leur défense branlante restent leaders avec 18 points, mais voient les Londoniens revenir à un petit point (17 pts). Liverpool, vainqueur à Swansea samedi (2-1), a, lui, deux longueurs de retard (16 pts).

Manchester City a certes chuté. Mais pas contre n'importe qui. Les "Spurs", qui montent en puissance depuis plusieurs semaines, ont dominé la rencontre, prenant les Mancuniens à la gorge dès l'entame du match.

Les joueurs de Mauricio Pochettino étaient récompensés dès la 9e minute, Kolarov renvoyant dans ses filets un centre de Rose. Son Heung-min trouvait ensuite Alli dans la surface. L'international anglais ne manquait pas sa chance depuis le point de penalty, en plaçant une frappe décroisée le long du poteau (37).

Mené 2 à 0, Manchester City ne coulait pas tout de suite, mais ses tentatives pour revenir au score n'étaient pas couronnées de succès, à l'image de cette frappe d'Agüero détournée par Lloris sur son poteau (50). Le score aurait pu même être plus sévère si Lamela n'avait pas manqué son penalty après une faute sur Alli (65).


United trébuche sur Stoke

Dommage pour José Mourinho: ses joueurs n'ont pas levé tous les doutes contre Stoke (1-1) malgré une domination sans partage assortie de 24 tirs.

Comme lors de leurs précédentes sorties, les "Red Devils" ont manqué de sang-froid ou d'imagination dans les 20 derniers mètres pour se mettre confortablement à l'abri. Ils ont aussi buté sur un formidable gardien Lee Grant, seulement titularisé pour la deuxième fois de sa carrière en Premier League, à 33 ans.

Mais ce match reste très encourageant, tant les "Red Devils" se sont procurés des occasions. "C'est simple, c'était la meilleure performance de la saison", a réagi Mourinho."Ce n'est pas mérité mais, je le répète, cela a été une bien meilleure performance que contre Leicester."

Contre les champions d'Angleterre, le week-end dernier, les Mancuniens l'avaient emporté 4-1 mais avaient surtout bénéficié des grosses erreurs défensives des "Foxes". Dimanche, Pogba, Ibrahimovic et leur clique n'ont simplement pas su régler la mire.

Sur le plan comptable, ManU stagne à la 6e place avec 13 points, loin de City (18 pts).


Arsenal, la chance au bout du suspense

Sa victoire contre Burnley (1-0), Arsenal a eu besoin d'un peu de chance pour la décrocher.

Vingt secondes après la fin théorique du temps additionnel, Oxlade-Chamberlain a raté sa reprise à trois mètres du but : Koscielny, tentant de se protéger le visage avec ses bras, a dévié de la main la frappe qui filait vers les tribunes (90+3).

Et voilà trois points assez peu mérités qui propulsent les "Gunners" sur le podium (3e) avec le même nombre de points (16) que Liverpool (4e), vainqueur de Swansea samedi (2-1).


Leicester loin du doublé

Les champions d'Angleterre brillent en Ligue des champions (deux victoires en deux journées), mais s'éteignent en Premier League.

Les hommes de Claudio Ranieri ont concédé le match nul contre Southampton (0-0) au King Power Stadium, théâtre de leur victoire sur Porto (1-0) plus tôt dans la semaine. Après la claque reçue contre ManU le week-end dernier, Leicester végète à la 12e place et a déjà dix longueurs de retard sur ManCity.

L'automne vient à peine d'arriver et les "Foxes" ne semblent déjà plus en mesure de conserver leur titre.