Championnats étrangers

100% pour Tottenham et Chelsea: les "Spurs" et les "Blues" ont enchaîné avec une deuxième victoire, respectivement contre Fulham (3-1) et Arsenal (3-2), samedi lors de la deuxième journée de la Premier League.

Les favoris Manchester City et Liverpool n'entreront en lice que plus tard. Les champions reçoivent le petit Huddersfield dimanche (12h30 GMT), tandis que les "Reds" attendront lundi (19h00 GMT) pour affronter Crystal Palace.

Chelsea de justesse, Arsenal pleure

Tout va bien pour Maurizio Sarri: deux matches, deux victoires, six buts marqués.

Mais le choc de Stamford Bridge a été beaucoup plus indécis que ne l'aurait pu laisser penser les vingt premières minutes. Les "Blues" ont en effet fracassé des "Gunners" à la ramasse.

Dès la dixième minute, Pedro ouvrait la marque, seul dans la surface, avant que la défense d'Arsenal ne craque à nouveau et Morata ne se joue de Mustafi avant de tromper Cech (20).

Sauf que Chelsea a laissé Arsenal revenir. Après plusieurs ratés incroyables de Mkhitaryan et Aubameyang, l'Arménien réduisait l'écart sur une superbe frappe enroulée en force (37). Dans la foulée, l'ancien de Dortmund débordait et servait Iwobi pour une égalisation facile (40).

Entrée à l'heure de jeu, c'est Hazard qui a fait la différence. Le virevoltant Belge, excellent pendant une demi-heure, a tout fait sur le but de la victoire, offrant le bon ballon à Alonso (80).

Si ce but sauve les "Blues", Sarri devra se poser la question de sa défense. Les "Gunners" ont énormément gâché et l'Italien n'aurait pas eu grand-chose à dire si son équipe avait encaissé deux ou trois buts de plus.

Pour Unaï Emery, ça commence mal. Déjà fessé par Manchester City lors de la première journée, Arsenal a encore coulé défensivement, à l'image de Bellerin ou de Mustafi, complètement dépassés. L'apport du technicien basque n'est pas encore vraiment visible sur le terrain...

Tottenham tient son rang

Deux matches, deux victoires aussi pour Mauricio Pochettino.

Peu convaincants le week-end dernier à Newcastle (2-1), les "Spurs" ont fait bien mieux à Wembley, Harry Kane marquant même son premier but dans l'élite lors d'un mois d'août.

Après l'ouverture du score de Lucas Moura, son premier avec Tottenham, Mitrovic a égalisé avant que les mondialistes londoniens n'entrent en piste.

D'abord, Trippier a remis les siens devant d'un joli coup franc, puis Kane a parfaitement négocié le service de Lamela pour offrir une victoire plutôt aisée aux Londoniens.

"Nous devons être heureux, nous le sommes, mais nous n'avons gagné que deux matches", a relativisé Mauricio Pochettino. "Le prochain match, lundi (27 août) à Old Trafford, est un plus grand défi, il s'agira de montrer si nous pouvons rivaliser pour réaliser de grandes choses ou non."

Encore Richarlison

Ailleurs, Richarlison a remis ça, inscrivant son troisième but en deux matches, pour mener Everton à son premier succès de la saison, contre Southampton (2-1).

Le Leicester de Claude Puel a aussi ouvert son compteur de victoires, grâce à un match maîtrisé contre le promu Wolverhampton (2-0). Et ce, malgré l'exclusion de Vardy peu après l'heure de jeu.

Enfin, West Ham a encore coulé malgré la centaine de millions de livres dépensée cet été. Les "Hammers" menaient bien 1-0 grâce à un penalty d'Arnautovic, mais ils ont craqué deux fois en six minutes contre Bournemouth (2-1). Pas fort après l'humiliation à Liverpool en ouverture du championnat (4-0).