Championnats étrangers

La Juventus Turin, championne d'Italie en titre renforcée par Cristiano Ronaldo, a commencé la saison par un succès 3-2 samedi sur la pelouse du Chievo Vérone, imitée quelques heures plus tard par son dauphin de la saison dernière, Naples, désormais entraîné par Carlo Ancelotti.

A Vérone, où Diego Maradona avait lui aussi débuté son aventure italienne en 1984, Cristiano Ronaldo a beaucoup tenté mais n'a pas marqué.

Après avoir ouvert le score rapidement par Khedira (3e), les Bianconeri ont encaissé deux buts sur les deux seules incursions des Véronais dans leur surface, par Stepinski (38e) puis Giaccherini, un ancien Turinois, sur penalty (56e).

L'hypothèse d'une sortie de route brutale a tenu jusqu'à la 75e minute et l'égalisation de Bonucci, revenu à la Juve après une saison décevante à l'AC Milan.

Dans une fin de match folle, entre un but validé par la goal-line technology mais annulé par la VAR et la longue blessure du gardien véronais Sorrentino, c'est Bernardeschi qui a signé le but de la délivrance dans le temps additionnel.

Naples aussi a souffert, mais c'était attendu au vu de l'affiche de cette première journée, qui lui imposait un difficile déplacement à l'Olimpico face à la Lazio.

Pour son retour en Italie après neuf ans à l'étranger, Ancelotti a d'abord vu la Lazio ouvrir le score grâce à Immobile, meilleur buteur de Serie A la saison dernière, qui a éliminé trois défenseurs d'un seul dribble avant de tromper Karnezis (25e).

Mais Milik a égalisé juste avant la pause (45+2) avec un but dont la construction -long centre d'Insigne pour la remise de Callejon au second poteau- rappelait curieusement ceux que marquait si souvent le Naples de Maurizio Sarri ces trois dernières saisons.

En seconde période, Insigne a marqué le but du 2-1 (60e) puis Naples a résisté, jusqu'à une tête d'Acerbi sur le poteau dans le temps additionnel, qui aurait pu offrir un point à la Lazio.

Les deux matches disputés samedi ont été précédés d'une minute de silence en mémoire des 40 victimes de l'écroulement d'un pont mardi à Gênes. Les matches de la Sampdoria Gênes et du Genoa ont été reportés à une date ultérieure.