Championnats étrangers

Naples a enfin trouvé à qui parler: à la 9e journée de Serie A, les leaders du championnat ont été tenus en échec 0-0 samedi à domicile par leurs dauphins de l'Inter Milan et ont ainsi abandonné leurs premiers points cette saison.

C'est donc le statu quo en Serie A. Le leader reste leader et l'Inter restera deuxième, avec deux points de retard, quels que soient les résultats des matches de dimanche.

Mais il y a tout de même un enseignement à tirer de ce duel au sommet disputé devant près de 50.000 spectateurs au Stade San Paolo: l'Inter est bien candidate au titre, dès cette saison.

Face à l'équipe de Maurizio Sarri et à son jeu collectif léché, les Milanais ont en effet fait mieux que se défendre, même si leurs meilleurs joueurs ont sans doute été le gardien Handanovic et le défenseur central Skriniar.

Au cours d'une première période intense, Naples a ainsi eu plus de possession, plus de maîtrise et plus d'inspiration dans le jeu, mais pas plus d'occasions.

Car si Handanovic s'est illustré d'un double arrêt devant Callejon puis Mertens après un débordement de Hysaj (20e), Reina a dû lui aussi s'employer pour sortir les frappes cadrées d'Icardi (39e) puis de Borja Valero (42e).

Encore Handanovic

La partie est restée très rythmée pendant le premier quart d'heure de la deuxième période, avec un sauvetage sur sa ligne d'Albiol après une incursion de Vecino (48e) ou un tir de Hamsik de peu à côté (55e).

La cadence a ensuite un peu baissé et Naples, fatigué après avoir affronté Manchester City mardi en Ligue des Champions, a eu une période difficile face à des Milanais plus frais.

Les deux dernières grosses occasions du match sont pourtant revenues aux locaux, avec une belle volée lointaine de Zielinski (84e) et une reprise de près de Mertens (90e), obligeant à chaque fois Handanovic à un nouvel exploit.

Naples a donc un peu ralenti et la Juventus Turin et les autres candidats au titre ou à la Ligue des Champions ne peuvent pas laisser passer cette occasion dimanche.

Les Turinois (3e) peuvent ainsi revenir à un point de l'Inter et trois de Naples s'ils battent l'Udinese en déplacement. Le constat est identique pour la Lazio Rome (4e), qui recevra Cagliari.

L'AS Rome (6e) sera de son côté en déplacement à Turin pour affronter le Torino. Les Romains peuvent récupérer la 5e place s'ils s'imposent. En attendant, elle est occupée par la Sampdoria Gênes, qui a démoli Crotone samedi (5-0).