Championnats étrangers

Tous les résultats ed la Serie A.

En pleine affaire Totti, l'AS Rome a trouvé les ressources pour battre nettement Palerme dimanche lors de la 26e journée de Serie A, qui a vu tous les leaders s'imposer à l'exception de la Juventus, qui pourrait céder la première place à Naples lundi.

L'AS Rome a évité le psychodrame. Alors que la journée de la Roma avait débuté dans le tumulte -- l'entraîneur Luciano Spalletti renvoyant de la mise au vert la légende Francesco Totti, coupable d'avoir réclamé dans une interview plus de temps de jeu et de respect --, elle s'est fini par un succès spectaculaire face à Palerme (5-0).

Totti est tout de même venu au stade, dans sa loge, et a été acclamé par les tifosi. Et on n'ose imaginer la réaction du Stadio Olimpico en cas de mauvais résultat de Spalletti et des siens.

Même si "l'affaire Totti" reste à régler et que ça ne sera pas simple compte tenu de la stature du personnage, Spalletti et la Roma se sont offerts un peu de confort avec ce large succès contre une très faible équipe de Palerme.

C'est Dzeko qui a ouvert le score à la demi-heure de jeu, deux minutes après un invraisemblable raté qui aurait pu entamer encore un peu plus sa confiance. En deuxième période, Keita a doublé la mise (52e) avant un doublé de Salah en deux minutes (60e et 62e) et un nouveau but de Dzeko (89e).

Cinquième victoire d'affilée: la Roma enchaîne et reste pleinement en course pour la Ligue des Champions, au moins pour la troisième place qualificative pour les barrages. Les giallorossi sont quatrièmes, à deux points du podium.

Et cerise sur le gâteau, l'excellent milieu de terrain néerlandais Kevin Strootman a rejoué après plus d'un an d'absence.

Sur cette troisième marche du podium, c'est la Fiorentina qui est actuellement solidement installée.

En allant s'imposer 3-2 à Bergame sur le terrain de l'Atalanta dimanche, les joueurs de Paulo Sousa ont donc maintenu la distance avec leurs poursuivants, la Roma et l'Inter Milan (5e), qui s'était bien relancé samedi avec un net succès 3-1 contre la Sampdoria Gênes. Rome est à deux longueurs, l'Inter à quatre.

A Bergame, les Florentins ont fait la différence en seconde période grâce à Matias Fernandez (67e) puis Cristian Tello (81e), l'ailier espagnol prêté cet hiver par Barcelone.

Andrea Conti a ensuite réduit la marque pour Bergame (84e) avant le but du 3-1 signé Nikola Kalinic à la 87e minute. La Fiorentina a tremblé jusqu'au bout et a vu l'Atalanta revenir à 3-2 via Mauricio Pinilla dans le temps additionnel. Mais elle a tenu.

Cette 26e journée étalée sur quatre jours pourrait se conclure lundi par un changement de leader.

Naples aura en effet l'occasion de reprendre les commandes du championnat en cas de succès face à l'AC Milan. Car vendredi en ouverture, la Juventus, leader, avait été tenue en échec 0-0 à Bologne (9e), une équipe transfigurée depuis l'arrivée sur son banc de Roberto Donadoni.

Cette fin de série pour la Juve, qui restait sur 15 victoires, ne lui laisse que deux points de marge sur le Napoli.

Mais la victoire n'est pas assurée pour les hommes de Maurizio Sarri, battus lors de leurs deux dernières sorties, à Turin contre la Juventus il y a une semaine (1-0) et encore jeudi en Europa League sur la pelouse de Villarreal (1-0).

En face au contraire, le Milan va mieux et rêve à nouveau de troisième place, même si la Fiorentina est neuf points devant. Car dans le sillage du Colombien Carlos Bacca, déjà auteur de 13 buts, les joueurs de Sinisa Mihajlovic restent en effet sur une bonne série, avec quatre victoires et trois matches nuls.