Championnats étrangers

La Fédération italienne de football (FIGC) a officialisé vendredi l'introduction des "secondes équipes" des clubs de Serie A en troisième division (Serie C) à partir de la saison prochaine.

L'objectif de la réforme est de "valoriser les jeunes joueurs sélectionnables pour les équipes nationales de jeunes et de contribuer à la progression de notre mouvement", a expliqué la FIGC dans un communiqué. Cette décision survient au terme d'une "analyse approfondie du contexte européen, où il apparait que dans les principaux championnats européens un jeune joueur arrive plus rapidement à maturité grâce à son utilisation dans les secondes équipes".

Une "seconde équipe" de Serie A sera intégrée au championnat de Serie C en cas de forfait d'un club afin de garder le total de 60 participants en troisième division (répartis en trois groupes).

Par "seconde équipe", la FIGC entend bien l'équipe de jeunes, la 'Primavera', d'un club de Serie A, car sur les 23 joueurs inscrits sur la feuille de match, 19 doivent être nés après le 1er janvier 1996. Au moins 16 de ces 23 joueurs doivent être affiliés à la Fédération italienne depuis au moins sept saisons. Un joueur atteignant les cinq présences en équipe première ne pourra plus être utilisé par la "seconde équipe".

La "seconde équipe" pourra être promue en Serie B, sauf en cas de relégation simultanée de l'équipe première, et pourra disputer la Coupe d'Italie de Serie C.

L'Italie tente ainsi une première réforme de son mouvement après le choc de la non-qualification au Mondial 2018.