Championnats étrangers

Découvrez les résultats de la Serie A.

La première journée du championnat d'Italie, marquée par les débuts de l'assistance-vidéo à l'arbitrage, a donné le ton: tous les favoris ont répondu présent, de la Juventus Turin et Naples samedi, à l'AS Rome et aux deux clubs de Milan dimanche.

Tout bon pour la Juve et les deux Milan

L'Inter et l'AC Milan ont fait aussi bien dimanche que la Juventus samedi avec des succès 3-0, qui placent les trois équipes tout en haut du classement.

Vraie curiosité de la saison avec son mercato frénétique, le Milan est allé s'imposer facilement sur le terrain de Crotone grâce, paradoxalement, à un jeune joueur formé au club qui ne lui a pas coûté un centime.

Patrick Crutone, 19 ans, a en effet confirmé sa bonne préparation avec un but et une passe décisive pour Suso.

Le premier but du match avait été marqué dès la 5e minute par Kessié sur penalty. Le défenseur de Crotone Ceccherini avait été expulsé sur le coup, après intervention de l'arbitre-vidéo.

L'Inter de son côté a triomphé d'un adversaire a priori plus dangereux que Crotone. En battant la Fiorentina 3-0, l'équipe de Luciano Spalletti a envoyé un message très encourageant. Le capitaine Icardi a inscrit un doublé et Perisic a fermé la marque.

Samedi, la Juventus n'avait elle connu face à Cagliari qu'un petit quart d'heure de flottement en première période, contrôlant totalement la partie pour le reste (3-0). Mandzukic d'une belle volée, Dybala après une passe somptueuse de Pjanic et finalement Higuain au bout d'un impeccable mouvement collectif ont concrétisé la supériorité turinoise.

La Roma en souffrant

Deuxième la saison dernière mais plutôt affaiblie au mercato, l'AS Rome avait un défi difficile pour cette première journée avec un déplacement sur la pelouse de l'Atalanta Bergame, 4e du dernier exercice.

Les Romains, accompagnés par leur ancien capitaine Francesco Totti qui s'est installé en tribunes avec les autres dirigeants du club, s'en sont sortis de justesse.

Vainqueurs 1-0 sur un coup franc de la recrue Kolarov, les hommes d'Eusebio Di Francesco ont semblé loin du compte physiquement et encore à la recherche de leurs repères.

Samedi, Naples, sans doute le plus grand rival de la Juve cette saison, avait fait une bien meilleure impression en allant s'imposer 3-1 à Vérone sur le terrain du Hellas.

La Lazio Rome, cinquième la saison dernière, a elle été tenue en échec 0-0 par la SPAL, promue cette année, au Stade Olympique.

Voila là VAR

Cette première journée de Serie A a aussi été marquée par les débuts de la VAR, ou assistance-vidéo à l'arbitrage.

Le système a été utilisé dès le premier match de la saison, Juventus-Cagliari, avec un penalty accordé à Cagliari par Fabio Maresca après visionnage des images en bord de terrain. Mais Buffon l'a repoussé.

Les arbitres-vidéo sont encore entrés en scène lors de Crotone-Milan (avertissement changé en expulsion) et d'Inter-Fiorentina, avec notamment une longue interruption après un contact Miranda-Simeone dans la surface milanaise, finalement non sanctionné.

Mais le premier incident embarrassant est également intervenu dès cette première journée. A Bologne, après un contact entre un attaquant du Torino et un défenseur de l'équipe locale, le speaker du stade a annoncé que le système ne fonctionnait pas, évoquant des problèmes techniques.