Championnats étrangers

Tottenham a assuré sa place en Ligue des champions la saison prochaine grâce à sa victoire sur Newcastle (1-0), tandis que Chelsea, accroché par Huddersfield (1-1), a quasiment dit adieu à la sienne, mercredi lors de matches en retard de Premier League.

Pour les Blues (5e avec 70 pts), la C1 se jouera lors de la dernière journée. Ils ont encore l'espoir de doubler Liverpool (4e avec 72 pts) sur le fil dimanche, mais il faudra une victoire de Chelsea à Newcastle combinée à une défaite des Reds à Anfield contre Brighton.

Si jamais les deux équipes devaient se retrouver à égalité de points, la balance penche pour les hommes de Jürgen Klopp en raison de leur colossale différence de buts (+42 contre +27).

Dans le même temps, Manchester City a fait sauter les compteurs de la Premier League contre Brighton (3-1) , battant les records de victoires, points et buts avec encore un match à disputer.

Tottenham se fait peur

Oui, les "Spurs" ont gagné, assurant l'essentiel, mais ils ont tremblé face aux "Magpies".

Peu inspirés, et tremblant jusqu'à la fin, les Londoniens n'ont dû leur salut qu'à une réalisation de l'inévitable Kane, peu en forme malgré son but.

L'attaquant a marqué à la 50e minute d'une petite frappe un peu molle mais délicieusement placée dans la lucarne de Dubravka.

Mais à part ça, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Et cela aurait pu être pire puisque Shelvey a touché le poteau de Lloris sur un coup franc.

"C'est une saison de qualité pour le groupe. Terminer dans le top 4, c'est un bel accomplissement", a tout de même apprécié l'entraîneur Mauricio Pochettino. "C'est la première fois en 22 ou 23 ans que Tottenham va terminer comme meilleur club de Londres. La prochaine étape c'est de remporter un trophée."

Chelsea coule

A Stamford Bridge, après pourtant quatre succès consécutifs, Chelsea n'a pas su battre le petit Huddersfield, qui assure son maintien grâce à ce point arraché de haute lutte.

Les scènes de joie des "Terriers", lançant en l'air leur entraîneur David Wagner, ont offert un contraste bien saisissant avec la consternation du camp londonien.

"Chaque équipe mérite les points qu'elle a. Nous avons perdu beaucoup de points. Nous sommes cinquièmes et nous devons l'accepter", a commenté le coach Antonio Conte. "Je suis réaliste. La situation n'était pas dans nos mains avant ce match et il est certain que les chances sont encore moindres aujourd'hui."

Une non qualification en C1 devrait pousser le propriétaire des Blues Roman Abramovich à se séparer d'Antonio Conte à la fin de la saison.

Selon la presse britannique, l'Italien est prêt à partir après une saison marquée par sa querelle avec les dirigeants à propos de la politique des transferts.

Sera-t-il encore là après la finale de la FA Cup contre Manchester United le 19 mai?

"Ce n'est pas mon travail, il y a un club pour juger la situation et ensuite prendre la meilleure décision", a répondu Conte.

Dans ce qui pourrait être son dernier match à Stamford Bridge, Conte avait fait l'étonnant pari de laisser Giroud et Hazard sur le banc. Cela a été un échec.

Malgré leur domination, les "Blues" ont dû compter sur la chance pour conserver un mince espoir d'attraper le dernier wagon pour la C1.

Après l'ouverture du score de Depoitre, les Londoniens ont égalisé grâce à une tête involontaire d'Alonso. Puis la défense héroïque des "Terriers" a tenu le coup.

Manchester City record

Le champion d'Angleterre a continué sa marche impériale. Contre les "Seagulls", Pep Guardiola et ses hommes ont fait de leur saison un triomphe historique.

Grâce aux buts de Danilo, Bernardo Silva et Fernandinho, sur trois passes décisives de Sané, les Citizens ont désormais 31 victoires, dépassant ainsi le record de 30 qu'ils détenaient avec Chelsea.

Avec encore un dernier match à jouer, ils comptent désormais 97 points, soit plus que la barre placée à 95 par Chelsea en 2004-2005. Ils pourraient en avoir 100 en cas de succès lors de la 38e et dernière journée contre Southampton!

Mercredi, ils ont aussi pulvérisé un autre record des "Blues": les Londoniens avaient marqué 103 buts en 2009-2010, les Mancuniens en ont inscrit 105 cette saison.