Championnats étrangers

Le Real Madrid et l'Atletico Madrid ont chacun assuré mercredi avoir respecté les règlements de la Fifa sur les transferts de mineurs, démentant des informations de médias espagnols faisant état d'infractions présumées et d'une menace d'interdiction de mercato pour les deux clubs.

La radio Cadena Ser a rapporté dans la nuit de mardi à mercredi que la Fifa pourrait priver les deux clubs madrilènes de recrutement pendant deux mercatos successifs, comme cela a été le cas pour le FC Barcelone, interdit de transferts jusqu'à janvier 2016.

Mais le Real a fermement rejeté toute infraction dans un communiqué publié mercredi à la mi-journée. "L'information en question est complètement fausse", a écrit le club merengue.

"Le Real Madrid réaffirme qu'il a toujours respecté scrupuleusement les règlements de la Fifa sur cette question (...). Le Real Madrid déplore la diffusion récurrente de ce genre d'informations, certaines mal-intentionnées, dont l'unique objectif est d'impliquer le club dans des infractions présumées qui n'ont en aucun cas été commises."

En janvier, le club merengue avait déjà protesté de son innocence après que la Fifa lui a transmis une demande d'"informations" concernant tous les joueurs étrangers de moins de 18 ans du club.

L'Atletico, de son côté, a également assuré mercredi avoir "toujours collaboré" avec la Fifa et mis à sa disposition la documentation demandée.

"Nous avons la conviction absolue d'avoir agi correctement étant donné que toutes les licences (des joueurs) ont été attribuées avec le feu vert de la fédération de Madrid et de la fédération espagnole", a dit à l'AFP un porte-parole de l'Atletico.

La Fifa n'a pas confirmé non plus les informations diffusées notamment par les radios Cadena Ser et Cadena Cope. "Nous ne sommes pas en mesure de commenter les procédures en cours", a déclaré une porte-parole à l'AFP.

La Fifa interdit aux clubs le recrutement de joueurs mineurs étrangers (limite descendue à 16 ans pour les européens), sauf à remplir certaines conditions. Le FC Barcelone est sous le coup d'une interdiction totale de recrutement jusqu'en janvier 2016 pour avoir violé plusieurs fois les règlements entre 2009 et 2013.

Si le Real et l'Atletico venaient effectivement à écoper d'une sanction identique à celle du Barça, ils se verraient empêchés d'inscrire de nouveaux joueurs lors de deux mercatos successifs, soit cet été puis en janvier 2016. Mais ils pourraient néanmoins espérer obtenir du Tribunal arbitral du sport (TAS) que leur appel soit suspensif pour pouvoir recruter cet été, comme cela avait été le cas pour le club catalan.

Au cours des derniers mois, le Real Madrid s'est beaucoup démené pour recruter des joueurs d'avenir: l'attaquant de Majorque Marco Asensio (19 ans), le prodige norvégien Martin Odegaard (16 ans), le milieu brésilien Lucas Silva (22 ans) ou le défenseur brésilien de Porto Danilo (23 ans).

Cette attitude pouvant s'interpréter comme une volonté d'anticiper une éventuelle sanction, le Real a fermement démenti cette hypothèse. "Il est surprenant que certains médias relient avec insistance les récents recrutement avec une hypothétique sanction, parce que le recrutement des joueurs n'a rien à voir avec leur inscription ultérieure", a conclu le club merengue.