Championnats étrangers

L'entraîneur du Paris SG Unai Emery a appelé à ce que les arbitres "protègent" les grands joueurs, à l'image de sa superstar Neymar, exclu après un deuxième carton jaune face à Marseille (2-2), pour son premier clasico dimanche soir au Vélodrome.

"Nous sommes un peu déçus pour l'exclusion (de Neymar) parce qu'il a reçu beaucoup de fautes tout le match. Il a reçu quatre actions fortes de l'adversaire, qui a continué, continué, et après, la dernière" a provoqué son exclusion, a déploré Emery, lors de la conférence de presse d'après-match.

Neymar, auteur du premier but égalisateur (1-1, 33e), a été sanctionné pour un geste d'humeur sur Lucas Ocampos en toute fin de match, alors que son équipe était menée 2-1 (88e).


 "Je crois que l'arbitre a besoin aussi de penser bien. Il faut protéger les joueurs", a demandé Emery. "Le carton jaune, je crois que ce n'est pas juste pour Neymar. C'est un joueur qui veut jouer. Il n'est pas en confettis (pas fragile, ndlr) mais si tous les matches, il subit de la provocation, de l'agressivité..."

"Je crois que c'est un travail de tous de protéger les joueurs importants, et ce, dans les deux équipes, parce que Payet aussi est un bon joueur", a-t-il ajouté, en faisant notamment référence à la terrible blessure qu'avait subie l'ancienne gloire Diego Maradona quand il jouait à Barcelone en 1983.


Grâce à son nul arraché en fin de match, le PSG est toujours invaincu dans un "clasico" depuis novembre 2011.