Europe

Eric Bedouet, 64 ans, est actuellement entraîneur intérimaire des Girondins Bordeaux, après la mise à l'écart de l'entraîneur Gustavo Poyet et avant la nomination prochaine de son successeur, sans doute Thierry Henry. Bedouet était présent mercredi à la conférence de presse à la veille du match de barrage aller de l'Europa League à La Gantoise. L'attachée de presse de l'équipe a chaleureusement accueilli tout le monde, mais a immédiatement indiqué que seules des questions sur le match pouvaient être posées.

Interdiction d'évoquer le nom de son successeur sur le banc des Girondins. "Ce n'est pas facile aujourd'hui d'être entraîneur à Bordeaux. J'ai pris la relève en tant qu'entraîneur intérimaire, mais cela ne m'a pas beaucoup plu. C'est comme ça et je fais de mon mieux pour le club, les joueurs et moi-même", a déclaré Eric Bedouet. "En tant que joueur en 15 ans de carrière, j'ai vu passer une vingtaine d'entraîneurs. Je ne suis pas jeune. Un tel changement d'entraîneur s'est vu de tout temps".

Eric Bedouet connaît-il bien La Gantoise ? "C'est un club bien organisé. Ils peuvent aussi jouer dans différents systèmes. Et ils ont aussi un noyau très large et fort. Les joueurs de réserve qui sont amenés dans le dernier quart d'heure peuvent aussi faire la différence. De plus, ils peuvent changer très rapidement au cours d'un match. Nos autres adversaires en Europa League (Ventspils et Mariupol) étaient également très forts, mais j'estime que La Gantoise est d'une catégorie supérieure. Cependant, je ne veux pas donner mon équipe pour battue. Bien au contraire. Nous avons recruté de nouveaux jeunes joueurs cette saison. Ils manquent d'expérience et cela est devenu évident au début de cette saison."

Est-il au courant de l'arrivée du nouvel entraîneur-chef ? "Nous n'en savons vraiment rien. Tout est décidé par le conseil d'administration. Nous sommes ici en tant que club pour jouer contre La Gantoise. Ce match peut être un tournant. Je l'espère, au moins. Si nous réussissons à atteindre les groupes, il se peut que nous soyons lancés. Tout mon noyau est disponible. Un petit nombre de changements est nécessaire. Un programme chargé nous attend avec les deux matchs contre Gand et Monaco", a expliqué Eric Bedouet.

Kamano (Bordeaux) s'attend à une opposition plus forte face à Gand: "On est préparé"

Adversaire de Gand en Europa League jeudi, Bordeaux a mal débuté le championnat de France. Les Girondins ont été battus à domicile par Strasbourg (0-1) avant de perdre le derby de la Garonne face à Toulouse (2-1). Auteur du but bordelais dimanche, François Kamano est conscient du moment difficile que vit son club et que Gand ne constituera pas un adversaire démobilisé. "Comme nous l'avons toujours fait, nous essayons d'oublier notre dernière défaite en mettant immédiatement l'accent sur le prochain match. C'est la suite logique de nos soucis depuis quelques temps. Nous restons des joueurs qui se concentrent sur le terrain. Là, on va basculer dans une autre compétition. Personnellement, je me sens très bien. Je me suis bien préparé pendant le stage. Cela se voit sur les matchs que je joue. J'essaye de tout donner. Je commence à retrouver mon niveau", a avancé Kamano.

L'ambiance au sein du club n'est pas au beau fixe avec l'entraîneur, Gustavo Poyet, écarté. "On doit s'adapter à chaque fois. C'est parfois compliqué parce qu'on ne maîtrise pas ce qui se passe. Au niveau émotionnel, cela peut jouer. Mais mentalement, pour moi, cela ne change rien et je pense que c'est aussi le cas pour l'équipe. Ce qui nous intéresse le plus c'est le résultat de l'équipe. Et ces résultats doivent être meilleurs".

Avec zéro point sur six, ce n'est pas l'idéal avant d'affronter La Gantoise. "Tout le monde est conscient de la situation. On va essayer de corriger les petites erreurs commises à Toulouse. On se devait de ramener au moins un point. On ne doit pas rester là-dessus. Là, en Europa League, le niveau est plus élevé. On y est préparé. Plus on avance dans cette compétition, plus on sait que le curseur est placé plus haut. Gand, qui se débrouille bien dans sa compétition, sera un solide adversaire."