Europe Symbole de l’impuissance marseillaise, Florian Thauvin, passé à côté de sa finale, a été le premier à le convenir : "on apprend", a expliqué le gaucher sur beIN Sports. "La sortie de Dimitri nous fait mal aussi".

Elle a précipité la chute de l’OM même si Adil Rami a pointé la différence entre les deux formations : "La marche était trop haute, mais le score ne reflète pas le match", a clamé le défenseur. "On s’est battu mais l’expérience nous a manqué. Dans ces cas-là, il ne faut pas jouer au ballon. Si on essaie de jouer et qu’on a peur, on se met en danger et on l’a bien vu ce soir avec un grand Antoine Griezmann qui fait la différence."

Premier Français auteur d’un doublé une finale de Coupe d’Europe, "l’un des meilleurs joueurs du monde, nous espérons qu’il va rester encore longtemps" a lancé son compatriote et coéquipier Lucas Hernandez, l’attaquant a marqué la finale de son empreinte.

Lui qui était très attendu n’a pas déçu, bien au contraire, avec son doublé. "Je suis très heureux. Cela fait longtemps que je travaille pour ça. Je suis parti à 14 ans de ma maison pour ces moments. On va bien profiter, faire la fête et ensuite on a une Coupe du monde à jouer. Ma famille est là. Je tiens à féliciter Marseille, une grosse équipe, un grand club, j’espère qu’ils vont continuer comme ça et qu’ils joueront en Champions League", a-t-il confié. "C’est dommage pour Dimitri. C’est un pote. J’espère qu’il va bien récupérer et qu’il sera disponible pour entrer dans la liste de Deschamps".