Europe

Le milieu de terrain allemand d'origine turque Mesut Özil a affirmé qu'il n'y avait "pas d'intention politique" derrière la photo qui le représente en compagnie du président turc Recep Tayyip Erdogan en mai dernier.

Un instantané sur lequel figure également son équipier Ilkay Gündogan qui avait immédiatement suscité la polémique en Allemagne en début de Mondial. Plus d'un mois plus tard, le joueur d'Arsenal s'est expliqué sur son compte twitter. "Je comprends que cela puisse être difficile à comprendre car dans beaucoup de cultures le leader politique ne peut être dissocié de la personne mais dans cette circonstance c'est différent."

"J'aurais quand même pris cette photo, indépendamment du résultat des élections précédentes. Bien que les médias allemands aient interprété cela différemment, je pense que refuser de rencontrer le président aurait été un manque de respect pour le pays de mes ancêtres, qui, j'en suis certain, auraient été fiers de moi aujourdhui."

"Pour moi, ce n'est pas l'identité du président qui est importante mais bien l'institution qu'il représente", a poursuivi le milieu de terrain d'Arsenal.

"Qu'il s'agisse du président turc ou du président allemand, mon comportement aurait été identique. Mon métier est celui de footballeur et pas de politicien donc cette photo ne peut en aucun cas une marque de soutien envers une certaine politique menée."