Europe

18 septembre 2013. Le stade San Paolo de Naples explose. Jürgen Klopp aussi. Alors que Gonzalo Higuain vient d’ouvrir le score, celui qui est à l’époque coach du Borussia Dortmund s’en prend vertement au quatrième arbitre, le Portugais Venâncio Tomé, dans un excès de colère assez hallucinant justifié par le fait que Nevan Subotic, préposé au marquage d’Higuain, revenait tout juste sur la pelouse après s’être fait soigner et n’était donc pas en place au moment de ce but. Klopp en est quitte pour être exclu.

Ses hommes s’inclinent pour la première fois de la saison (2-1) et l’Allemand se retrouve alors face à la presse.

Forcément, lui se sait attendu après ce pétage de plombs qui n’est pas le premier et ne sera pas le dernier. Mais il parvient à retourner la situation à son avantage.

"Si je dis que cela n’arrivera plus, les gens penseront que je suis devenu un peu fou. (...)