Football

Les joueurs pros voient leur vie étalée sur le Net. Cela amuse certains mais dérange d'autres...

BRUXELLES Plus personne n'échappe à la vague Facebook . Ce site Internet de réseau social permet à ses 140 millions de membres d'interagir entre eux, en s'échangeant, notamment, des messages et des photos. Le football belge est touché par cette mode : de très nombreux footballeurs sont devenus accros à Facebook .

On y retrouve donc de nombreux profils de joueurs ouverts au public, dont celui de Daniel Van Buyten. Mais il fait figure d'exception : la grande majorité des footballeurs connus cachent leur profil. Il faut donc être l'ami du joueur avant d'avoir accès à ses données. En tant que personnages publics, les joueurs craignent en effet que leur vie privée ne soit étalée sur la Toile.

Malgré ces précautions, il est impossible d'empêcher les dérives. C'est ce qu'explique Olivier Deschacht : "Je n'utilise pas ce site. Il y a pourtant quatre profils à mon nom !" Malgré lui, le défenseur anderlechtois a dû constater que des photos de lui dans sa jeunesse ont été publiées.

Un tel site peut aussi porter préjudice à l'image d'un joueur. Jonathan Legear en a été la victime : "Il y a au moins cinq personnes différentes qui se font passer pour moi sur Facebook. Du coup, les gens m'ont donné la réputation de sorteur."

Les joueurs peuvent-ils se défendre ? La porte-parole de Facebook répond : "On retire tout contenu qui contrevient à notre politique d'utilisation, y compris les faux profils."

Dans la pratique, supprimer tous les faux profils est toutefois impossible. "Il n'y a rien à faire, confirme Christophe Henrotay, l'agent de Jonathan Legear. Il faut simplement espérer que les gens ne soient pas trop naïfs. Ne croyez pas que Zidane et Ribéry vont aller s'inscrire sur Facebook comme si de rien n'était ! Si un joueur sort en boîte après un match, il risque de se retrouver sur Facebook le lendemain. Le tout, pour le joueur, est de garder une bonne hygiène de vie et de ne pas sortir tous les jours."

Le profil de Jason Vandelannoite est lui bien réel. Il comprenait plusieurs photos de sortie qu'il a préféré retirer. "J'essaie de préserver ma vie privée. Mais si je trouvais que Facebook était dangereux, je ne me serais tout simplement pas inscrit..."



© La Dernière Heure 2008